Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

26 septembre 2014

Tatatssin !

-Tataquoi ?
-Tatatssin.
-Comment ça s'écrit ?
-Comme ça se prononce.



Tatatssin !!! C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme, tatatssin... Mais oui bien sûr, Renaud ! Mais savez-vous que c'est aussi l'adresse d'un super site qui va vite devenir incontournable ? http://www.tatatssin.com/

D'abord, il y a ce mur d'images. 

Des artistes connus et moins connus, dissimulés derrière le fameux bandana rouge. Qui sont-ils ? Qu'importe, dans un premier temps, l'importance "majeure" ce sont les chansons de Renaud. Les voilà véritablement sous les feux des projecteurs. Ces œuvres. Ces grands classiques qui nous ont enchantés, bercés, bouleversés, émerveillés, émus, sourire, rire.
Vingt artistes se sont amusés à reprendre une des chansons de leur idole, notre idole à tous, dans leur petit studio loin des projecteurs, mais près du cœur. Dans un but purement artistique, juste pour le plaisir, aussi pour lui rendre hommage. L'initiative est à saluer, l'expérience très intéressante. Faut pas louper ça !


Une fois que l'on a cliqué sur la vidéo pour écouter la reprise, s'affiche alors doucement, très doucement, très très doucement, le visage de l'artiste dont on ignore le nom si sa voix ne nous est pas familière. Vous verrez par vous-même hein... La chanson passe avant tout, et en plus, elle est rhabillée pour l'occasion d'une nouvelle robe selon les univers différents des participants. 
Et puis cette idée de ne dévoiler l'interprète qu'à la fin.... Hum, mais bien sûr ! N'est-ce pas là la plus belle logique d'une reprise, d'un hommage ? De faire passer l’œuvre avant son propre intérêt ? Je dis ça, je dis rien...  #CoucouLaGénérationGoldman&Co

Tout ça pour dire que là-bas ça sent vraiment bon l'authenticité, le plaisir de chanter, de créer, de partager et surtout, l'amour pour le frangin !

http://www.tatatssin.com/


 
© since 2014
-->