Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

13 mars 2015

Des airs de liberté - Hommage à Jean Ferrat

Ça fleurit de partout ces temps-ci, et sans surprise un album hommage à Jean Ferrat est sorti dernièrement. C'était un grand, c'était un beau passeur de mots, c'était un amoureux contagieux de poésies. Alors pour tout ça, et malgré mes réticences vis-à-vis de ce concept, j'ai écouté Des airs de liberté.


J'ai écouté d'un trait, une fois, deux fois, trois fois.
Plusieurs fois même certains titres. Dionysos donne une dimension magnifique à ce grand classique qu'est "Aimer à perdre la raison". Avec de l'énergie, de l'amour, et beaucoup de poésies. En même temps, je ne suis pas surpris. L'univers de Dionysos est particulier, très fort avec beaucoup de fleurs dans le cœur. Comme Zebda avec "En Groupe En Ligue En Procession", une reprise extra, dotée d'un rythme percutant. En même-temps, les toulousains ne font pas semblant, ils y vont comme ils sont, avec authenticité. Bon, ça pique quand la chanson suivante et "Nous dormirons ensemble" par Natacha St-Pier. J'ai cliqué sur le bouton précédent. Oui, je préfère Zebda. C'est l'inconvénient de ces projets, même si dans le fond, cela n'en est pas un. Ils en faut pour tous les goûts, l'occasion aussi pour les fans de Patrick Fiori de s'apercevoir qu'il existe d'autres formidables chanteurs, comme Hubert-Félix Thiéfaine. Bon sang ! Sa reprise "Nuit et brouillard" n'est même plus une merveille, c'est un panthéon de la reprise à elle toute seule. Quand sa voix de conteur se pose sur les mots d'un poète, j'en ai des frissons. Surtout quand la chanson t'emporte dans un tourbillon que je n'arrive même pas à décrire. C'est envoutant. Terriblement envoutant. Putain, Thiéfaine c'est le plus grand des chanteurs !

Il y aussi Cali qui reprend "La montagne". Une interprétation qui touchera ou pas. Moi ça me touche. Parce que je repense à mon paradis sur terre. Cali à son Vernet-les-bains, Pablito à son Cambre d'Aze, quelques kilomètres plus haut. Regarde comme c'est beau sur ce lien. Et si c'est lui qui a choisi la chanson, j'ai peut-être ma petite idée sur la raison. L'interprétation est honnête, et très jolie. Musicalement, on voit que le catalan est fan de U2. Une influence qui se ressent, vraiment en bien. Je suis touché par cette reprise. C'est ça la musique, c'est un miroir pour l'auditeur qui se retrouve dans les paroles. Pour s'émouvoir, pour vivre... Sanseverino sur "Je ne suis qu'un cri" en version swing manouche et Julien Doré avec "La femme est l'avenir de l'homme" en déclaration sensuelle, sont également des performances terriblement appréciables.
Enfin la grosse question ! Mais pourquoi personne n'a repris "L'amour est cerise" ? C'est l'une des plus belle des chansons érotiques d'amour de tout le répertoire français depuis des siècles. Ton plaisir inonde ma bouche ravie, vertu ou licence, par Dieu, je m'en fous, je perds ma semence dans ton sexe roux... C'est dommage, mais ce n'est pas grave, on peut s'écouter la version originale (ici).



Voilà ce que je retiens de cet album. Un album pas indispensable, mais nécessaire. Nécessaire pour rappeler que Jean Ferrat était un grand artiste et pour que sa poésie puisse continuer à vivre et à faire de nouveaux adeptes. 






 
© since 2014
-->