Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

15 octobre 2015

La moyenne, le premier clip de La Pietà

La moyenne n'est pas le titre d'un album de La Pietà, juste le titre d'une chanson. Une première chanson, une seule, qui annonce l'arrivée d'un EP pour le 13 novembre 2015. Cela suffit pour poser quelques mots afin de présenter celles qui vont nous scotcher dans les prochains mois. Âmes insensibles veuillez ne pas vous abstenir ! Les autres sachez que La Pietà n'est pas la pour plaire, mais toujours pour déranger


Avant d'écrire quoi que ce soit sur ce premier clip, qui est La Pietà ? Le mieux est de vous faire partager sa présentation, parce qu'il n'y aura pas mieux pour comprendre à qui nous avons à faire. 

La Pietà, c'est la mère douloureuse. La femme, la fille, la sœur, la mère, la traînée, la sainte, la folle, la forte, la fragile, la fière, la coup-rageuse, la brisée, la réparée, la cure, la toxique, la douloureuse. Electro-nique, éclectique, électrique, tantôt slameuse, tantôt mélodique, souvent entraînante entraîneuse entremetteuse, toujours directe, comme un poing dans la gueule, comme les points sur les i, comme les pointillés qui deviennent horizon.  La Pietà n'est pas la pour plaire, mais toujours pour déranger.

Six lignes qui donnent terriblement envie de cliquer sur la vidéo, trop curieux de découvrir 
ce premier titre. La Moyenne dégage dès les premières secondes une force qui claque la tronche. C'est gras, c'est salement beau, c'est lourd, c'est brutal. Sous la puissance d'un beat magistral, l'effet est immédiat. Accélération du cœur, dilatation des pupilles, saut à corps nu dans les paroles de La Pietà. Oui, un effet hypnotisant. La deuxième claque c'est carrément le texte. Gros coup de boule pessimiste à nous, qui vivons de façon passive et poussive dans la moyenne. La touche punk-club-slam matérialise merveilleusement la volonté de sortir de ce merdier, avec toute la rage nécessaire. Une rage contagieuse et jouissif. Version 2015 d'Amputé des Bérurier Noir.
Avec un extrait pareil, l'attente sera longue jusqu'à la sortie du premier EP dans un mois. Après il y aura la sortie de trois EP de trois titres jusqu'à l'été, dont chaque texte est tiré d'un roman de trente-trois chapitres. Et pour faire durer le plaisir, un album est prévu pour fin 2016. C'est excitant !


"Je ne suis pas devenue une icone, droguée et anorexique, non je ne suis même pas de cette trempe la. je suis devenue grosse. c’est moins glamour.. je ne suis pas morte, mais pas vraiment en vie. je tiens. pour rien. je suis de ces fantômes. je suis la classe moyenne. le beauf moyen. le pas très intelligent, mais pas complètement demeuré. juste assez pour savoir que je ne sais rien. juste assez pour comprendre que je ne comprends rien. juste assez pour voir que je ne suis pas comme eux. juste assez pour voir que le monde fout la gerbe, pas assez pour vomir.

je suis pas vraiment blanche, pas vraiment noire. je suis pas riche, pas si pauvre. je ne suis ni religieuse, ni athée. je suis de la pire race, de la pire génération, de ceux qui ne croient en rien, qui ne viennent de nulle part, et qui ne vont nulle part. je ne suis la fille de personne, mais je ne suis pas abandonnée. je suis juste moyenne. je suis la moyenne. à peine."

facebook.com/Lapietamusic
www.jesuislapieta.com



Vous aimez cet artiste ? Faites tourner !

 
© since 2014
-->