Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

26 avril 2016

#PDB2016 - L'interview de Chyno

Le  Syrien-Philippin Nasser Shorbaji avait commencé une carrière de banquier. Mais il a préféré affronter le monde réel en choisissant ses armes : En anglais et en arabe, son rap rompt avec beaucoup de clichés sur le Proche-Orient. C’est donc en Anglais que cette interview s’est déroulée sur le printemps de Bourges où Chyno est venu présenter son nouvel EP : Making Music to Feel At Home sur la scène du 22 d’Auron le 16 Avril dernier.  


Je vous laisse vous présenter ? 
Je m’appelle Chyno, et mon deuxième prénom est Nasser Shorbaji. J’ai joué à Beyrouth dans un groupe de pop Fareeq el-Atrash (découvrir sur soundcloud). Je viens de commencer une carrière solo. Mon album est sorti en juin 2013. Et me voilà.

Est-ce votre premier Printemps de Bourges ? 
Oui, c’est mon premier Printemps de Bourges.

Avez-vous déjà joué en France avant ce soir ? 
Oui, j’ai déjà joué en France, avec Fareeq el-Atrash, à Marseille, au Festival Babel Med Music. Puis j’ai joué il y a un mois et demi à Marseille également, au Molotov.

Combien y a t'il de personnes autour du projet Chyno ?
Dans Chyno, je suis seul, mais avec des collaborations ponctuelles. A Beyrouth, de temps en temps, on fait un concert avec guitare, basse, batterie, et aussi clavier et synthétiseur. Moi, je rappe, et j’ai mon MPC. Parfois juste avec un DJ parfois avec quelqu’un aux machines.

Et donc c’est toi qui écrit et compose tout ?
Oui, j’ai composé et écrit l’album, paroles et musique, je l’ai produit et je l’ai même mixé. D’autres musiciens m’ont aidé pour les arrangements.

Comment trouvez-vous le public français ?
Le public français est super ! Je me rappelle la première fois que je suis arrivé à Paris, il y a cinq ans. On m’avait dit que les gens ne parlaient pas anglais, que ça allait être très difficile, que les passants ne voudraient pas m’aider même si je leur demandais un renseignement. Mais j’ai constaté que c’était l’inverse. Tout le monde était prêt à m’aider, les gens étaient super. Donc je ne crois plus aux clichés.

Avec quels artistes aimeriez-vous travailler ?
Avec quels artistes j’aimerais travailler ? N’importe où dans le monde ? houla c’est une question difficile…

Des artistes qui sont encore vivants ou pas, d’ailleurs.
Oh là, (Rires) même des morts ! Bon, je vais m’en tenir à ceux qui sont encore là, parce qu’alors il serait possible d’envisager quelque chose un jour… Je ne sais pas…

Quelles sont vos influences ?
Essentiellement le hip hop. J’en écoute depuis 1993. Tout ce que je pouvais trouver : 2-pac, A Tribe Called Quest, Kanye West… J’écoute tout ce que je trouve en hip-hop. Je m’efforce d’en apprendre tout ce que je peux et d’en tirer le meilleur parti possible. Si je pouvais travailler avec quelqu’un aujourd’hui, un groupe dont j’aime bien le son, c'est peut-être Flying Lotus, ou Thundercat. Ce sont des gens qui, à mon sens, vont dans la direction que je veux voir le hip-hop prendre, l’amènent vers un nouveau paysage sonore qui me plaît. En revanche, je n’écoute pas tellement de jazz. Par ailleurs, je suis entouré de beaucoup de musiciens rock, donc mon album est un peu plus marqué par le rock comme influence. Cela me plaît, je suis content de voir le hip-hop prendre une nouvelle direction.

Avez-vous d’autres concerts prévus en France ?
Oui, à Roubaix à La Cave aux Poètes, à Nantes au Stereolux et Magny Le Hongre au File7.



Interview par Renaud Druel pour Break musical
Traduction par Lucille Chevalier.


Chyno était présent le samedi 16 Avril 2016 au 22 d’auron pour la soirée HIP-HOP en compagnie de Panama Bende, Token, MHD, Novelist, Alpha Wann, Stormzy.


chynovation.com
soundcloud.com/chynovation
facebook.com/chynovation

 
© since 2014
-->