Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

7 janvier 2017

Ils ont chanté Jacques Brel

Des reprises y en a eu des tonnes, de tout genre, des hommages sur albums, sur scènes, en duos... Bien souvent émouvantes, quelques fois catastrophiques, mais qui ne laissent jamais indifférents car il existe des chanteurs qui resteront toujours uniques. C'est le cas avec Jacques Brel, le formidable chanteur belge. Bien sûr c'est impossible de parler de toutes les reprises, de toutes les chanteuses, de tous les chanteurs et de tous les groupes qui ont eu le courage de reprendre son répertoire, on risque de ne pas se coucher... Alors je vais causer de celles que j'aime, et toi tu peux en faire de même en commentaires. #smileyclindoeil

*Pour écouter les titres cités dans cet article, le lecteur se trouve à la fin. 


Une fois, j'ai entendu deux chanteuses reprendre Le port d'Amsterdam et j'ai bien failli saigner des yeux. Je ne critiquerai pas le talent d'Isabelle Boulay ou encore d’Élodie Frégé, chacun ses goûts hein, mais faut avouer que, dans un autre registre totalement différent, David Bowie c'est la classe intergalactique ! Je trouve que la ré-appropriation de la chanson est vibrante, avec le respect de l'énergie de l’œuvre originale qui colle parfaitement au style de l'anglais, et ce mélange me séduit. Sinon, si je laisse parler mon cœur, il y a la reprise de Melissmell, avec une puissance de voix qui sort de je ne sais-où et qui pourrait décoiffer tous les chauves du dernier rang de la salle. 


Transition parfaite avec Sting pour Ne me quitte pas qui peut nous faire sourire dès les premières notes... Bon on début on pourrait croire entendre Julio Inglesias, "- Oublier le temps, des malentendouuus et le temps perdouuus..." mais au fil des minutes je trouve qu'il s'en sort super bien et puis bon, c'est Sting tout de même. La beauté est encore plus belle quand un grand artiste reprend un grand artiste, c'est le cas de Franck Sinatra avec son If you go away. Quand la Belgique traverse l'Atlantique... Même Nirvana s'y est collé avec un excellent Seasons in the sun (Le Moribond). Cette chanson de 1961, Indochine s'y collera également en anglais dans un registre plus pop, et Beirut en belge (en français quoi). Dans les deux langues, cette chanson reste magnifique. Ah putain j'allais oublier ! Quand on chante Seasons in the sun, comment ne pas penser aux The Beach Boys ??

Avez-vous déjà entendu Voir un ami pleurer chanté par son compatriote belge Arno ? On y ressent toute l'émotion qui peut se dégager de cette chanson et on ne peut qu'applaudir sa performance, même si la chanson se prête facilement à l’exercice et surtout avec cette voix de genoux écorchés sur du gravier. Écoutez la version de Cali sur scène (je l'ai vécu -on live- est le baromètre de l'émotion a failli exploser, cette chanson colle des frissons.


En survolant toutes ces reprises, ma petite préférée -comment beaucoup de gens parmi vous j'imagine- reste Ces gens-là par Noir Désir accompagné de Yann Tiersen. Chanson présente sur l'album hommage Aux suivants sorti en 1998 (d'ailleurs pas mal d'artistes cités dans cet article se retrouvent sur cet album). Nul doute que Bertrand Cantat n'a eu besoin de forcer son talent..En parlant de talent, on y retrouve aussi Matthieu Chedid qui lui reprend Au suivant, Louis Attaque avec Vesoul... Autant dire que du très bon, et une oreille à poser sur cet album pour les curieux. Et pour se rendre compte que Brel à échapper au pire si l'album-hommage serait sorti aujourd'hui, Louane aurait pu y reprendre Ne me quitte pas... 
Il y a quelques années, avec des ami(e)s nous nous sommes rendus à Narbonne, dans un petit bar perdu au beau milieu d'une nuit de novembre... Nous allions découvrir Les Croquants en concert. Et c'est là qu'au son d'une guitare et d'un accordéon j'ai découvert Grand Jacques que je n'avais jamais entendu, comme quoi les reprises ont d'excellents cotés... Plus tard sur leur deuxième album ils ont repris Le Moribond et La chanson de Jacky. Un groupe à découvrir d'urgence ! Comme la version très personnelle (et à s'arracher les cheveux) de Ne me quitte pas par Ludwig Von 88 ? Bah je t'adore le groupe, mais avec une reprise pareille, moi j'te quitte... 17 plombs pour péter les tubes. On reste chez les punks, Parabellum et sa version très inspiré du Port d'Amsterdam. Y a l'hommage à Brel mais avec la méthode et les mots du groupe. Dans un sens ce genre de reprises vaut aussi son pesant de cacahuètes, et puis ça peut faire découvrir Jacques Brel à d'autres personnes issues de cultures différentes. Il existe également des reprises évidentes comme ce clin d’œil de générations, où Jean Corti qui fut l'un des accordéonistes de Jacques Brel, fût aussi celui des Têtes Raides. La reprise sera Les vieux où la voix de Christian Olivier est comme à la maison. 


En conclusion, dans tout ce que je peux connaître, ou tout ce dont je peux me souvenir de mémoire, ou que je découvre en naviguant sur Youtube, je m’aperçois que beaucoup d'artistes ou de groupes ont souvent pioché, dans le répertoire du Grand Jacques, des chansons qui ne pouvaient que leur coller à la peau. Qui d'autres auraient pu chanter Jaurès à part Zebda ? Le tango funèbre à part Alain Bashung ? Les bourgeois avec la voix pleine de sagesse de Serge Reggiani ?

Jacques Brel a marqué tellement de générations et même celle d'aujourd'hui que la liste des (belles) reprises serait interminable, je viens même de repenser aux versions de Ne me quitte pas par Nina Simone et Irma, d'une douceur qui me retourne...



Et toi quelles sont les reprises de Jacques Brel qui tu aimes ?


avatar
isa
8 janvier 2017 à 14:22

J'ai été bercée par Jacques Brel, je suis tombée dedans quand j'étais petite, ma maman étant une grande fan. Impossible donc pour moi de ne pas réagir à cet article.
J'approuve pour Bowie et Amsterdam, la même chanson par Melismell fut une agréable découverte, avec une belle montée en puissance. Ne me quitte pas par Sting passe très bien malgré l'accent. Pour Seasons in the sun, je préfère a version de Nirvana, celle d'Indochine manque un peu d'âme je trouve même si elle est correcte. Et tellement dommage d'avoir gommé, dans le passage en français, le délicieux "quand c'est qu'on m'mettra dans l'trou." Les Beach Boys, j'aime beaucoup le timbre de voix, c'est inattendu d'entendre du Brel par un tel groupe, mais ça passe bien.
Voir un ami pleurer... par Arno... j'ai souvent du mal avec Arno, son accent à couper au couteau et sa manière de chanter, même si je reconnais son immense talent d'auteur-compositeur, mais là ça passe bien je trouve. La version de Cali, évidemment j'adore et pour l'avoir vécue en live effectivement elle colle des frissons.
Ces gens-là par Noir Désir... elle est sur Aux suivants... différente de cette version live je pense. Celle proposée ici, trop de puissance, ça gueule par moments, je n'aime pas, mais j'ai un vague souvenir sur Aux suivants (parce que oui ma mère a aussi cet album,la version était plus sobre et bien meilleure. J'irai vérifier.
Au suivant, idem, la version CD est meilleure de mon point de vue, celle-ci je m'en souviens bien et notamment cette délicieuse façon qu'a Matthieu Chédid de susurrer "Au suivant", qui est gommée ici vu que c'est le public qui chante cette phrase.
Vesoul par Louise Attaque... mouais, pas mal mais pas convaincue (là encore, à comparer avec la version du CD dont je n'ai aucun souvenir).
Les croquants j'approuve, tant pour Grand Jacques que pour La chanson de Jacky.
Ne me quitte pas par Ludwig von 88... juste horrible... Je ne suis même pas allée au bout des 10 mn.
La suite de mon avis peut-être quelques propositions d'autres reprises que j'aime (j'en connais, mais il faut que je retrouve), plus tard.

Reply
avatar
isa
8 janvier 2017 à 16:54

Suite...
Amsterdam revu et corrigé par Parabellum,je ne sus pas fan, mais je préfère ça à ce que je viens d'entendre pas Ludwig von 88, ce titre se prête bien au punk je trouve.
Les vieux par Têtes Raides, j'aime beaucoup, j'ai d'ailleurs eu l'occasion de l'entendre en live la dernière fois que je les ai vus en concert (sans Jean Corti malheureusement).
Jaurès par Zebda, très sympa. Tango funèbre par Bashung me fait redécouvrir cette chanson dont je ne me souvenais plus. J'approuve aussi Les bourgeois de Serge Reggiani.
Ne me quitte pas par Irma, très jolie découverte de cette interprétation tout en douceur, c'est très beau. Celle de Nina Simone me séduit moins (l'accent y est sans doute pour beaucoup) même si j'ai beaucoup de respect pour cette grande dame.
Pour les reprises que j'aurais à proposer, je m'en vais de ce pas faire des recherches. J'en avais enregistré toute une cassette il y a un paquet d'années... Il y avait notamment Le plat pays, mais je ne me souviens plus par qui. J'ai aussi en tête une version de La chanson des vieux amants par une femme (il y a eu Maurane et Céline Dion en duo avec Les Enfoirés, mais autant Maurane c'était beau et en sobriété, autant Dion ça gueulait et c'était moche... à moins qu'ensuite Maurane ait fait une version seule ?)
Je me penche aussi sur HK et les déserteurs qui ont repris deux ou trois titres façons chaabi, et c'était très chouette (vus en live et j'ai acheté l'album).
Et une belle version de Fils de par Michel Jonasz pour Sol en si.
Bref je recherche tout ça et cela fera l'objet d'un troisième commentaire.

Reply
avatar
isa
8 janvier 2017 à 21:14

Après recherches...

https://www.youtube.com/playlist?list=PLN8SiPPrb3wnBjyhh3Ce2HbesAAvVgE37

Le plat pays par Eiffel, version prenante je trouve.
Ces gens-là... j'aurais voulu vous trouver la version par Dikes, celle qui est restée dans mon souvenir (présente sur l'album A vif), mais impossible, quand on recherche sur google on la trouve bien en mp3, mais quand on écoute il s'agit en fait d'une autre chanson... Mais en cherchant, je suis tombée sur la version de Soan que j'ai plutôt bien aimée (et j'ai réécouté Noir Désir sur Aux suivants, effectivement ça passe mieux que le live mais c'est bien la version par Dikes que j'avais gardée en mémoire).
Fils de par Michel Jonasz pour Sol en si. Pour ma part je préfère cette version à celle de Kent présente sur Aux suivants.
La Fanette par Isabelle Aubret... Une version tout droit surgie de mon enfance, que e trouvais fort émouvante à l'époque (cette chanson est de toutes façons magnifique).
Voir un ami pleurer... la version de Stéphane Eicher sur Aux suivants est bien sympa aussi.
HK et les déserteurs... ils ont donc repris Vesoul, La chanson des vieux amants et Le plat pays. C'est La chanson des vieux amants qui a ma préférence. Vesoul est sympa, Le plat pays aussi mais pour le coup je préfère la version d'Eiffel.
La chanson des vieux amants par Maurane, elle existait bien en solo. Je trouve qu'elle la chante avec sobriété et j'aime bien son timbre de voix.
Et pour le côté "inspiré par", j'ai mis à la fin D'abord par Karimouche, d'après Ces gens-là.

En cherchant bien on pourrait certainement en trouver encore d'autres... Si quelqu'un a une jolie version de Quand on a que l'amour... (la plus émouvante que j'ai entendue de cette chanson était un accordéon-voix par mon oncle et mon cousin à l'enterrement de ma grand-mère).
Y a aussi Amsterdam par mes frères avec des voix de marins bourrés mais là je n'ai pas de vidéo ^^

Bon j'ai fait le job avec trois pavés et une playlist, au tour des autres maintenant.

Reply
avatar
29 janvier 2017 à 16:39

Je ne l'avais jamais entendu, la version du Plat Pays par Eiffel est vraiment très belle. Superbe atmosphère rock comme ils savent le faire... Bon forcément (et comme toujours) ça ressemble beaucoup à du Noir Dez' mais c'est joli quand même !

Soan... Bah waouuu ? Avec une voix pareille tu m'étonnes que ça frise les cheveux. Je l'avais oublié cette vibrante version.. Puis je ne trouve rien de plus beau qu'un violoncelle, alors je valide !

Fils de... Michel Jonasz ça ne me fait pas grand chose, surement parce que je n'ai jamais accroché à son répertoire, bien que cette reprise toute douce n'est pas désagréable à entendre. Toute façon je n'aime qu'un seul Michel

Pareil pour Isabelle Aubret. Ni chaud, ni froid. Mais tant qu'elle se fait plaisir...

Voir un ami pleurer par Eicher bien sûr. Où avais-je la tête !?

HK et les déserteurs : Je n'avais jamais écouté ce groupe. Sympa ! Puis dès que Vesoul est bien reprise avec cette énergie, ça passe bien. Merci.

Maurane je l'a trouve gentille et intéressante comme femme, mais les chanteuses qui ressemblent vocalement à Liane Foly ce n'est pas ma tasse de thé.

Merci pour Karimouche, je découvre. Elle me fait penser à Zaz en beaucoup plus joli pour les oreilles. Et je découvre que j'aime bien les reprises de Brel aux synthés.



Reply
 
© since 2014
-->