Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

31 octobre 2017

Retour sur la 5ième édition du festival Reggae Temple !

Voilà 5 ans que le Reggae Temple a installé son festival à Issoudun (36) ayant accueilli au fils des années des artistes comme Alpha Blondy, Pierpoljak, Danakil, Nuttea, Yanis Odua,  etc… Le festival est devenu une institution incontournable qui au fur et à mesure des années s’affirme comme une véritable de référence du genre.


L’édition 2017 vient faire table rase d’une édition 2016 mitigée et remettre tous les compteurs à zéro. Car oui, le festival Reggae temple 2017 est une superbe réussite !

Cette 5ème édition, se déroulait sur trois jours avec une programmation riche, variée et de qualité qui attendait le public avec des têtes d’affiches comme Tryo, Dub inc, Massilia Sound System, Brian Damage et Harrison Stafford (Groundation). Mais le reggae temple prend aussi le pari de faire venir des groupes « moins grand public » dans un esprit de découverte. Tous ces groupes sont d’une grande qualité, des artistes que sont Art-x, Dawa Hifi, Weeding Dub, Pablo Moses, I Wok Sound, Prince Mamba, Patko. Comme le souligne lui-même le directeur du festival Joffrey Deriaud : « La programmation était exceptionnelle, à la fois pointue et grand public. L’idée est toujours de mélanger les publics ». Et c’est ça la réelle force du Reggae temple, arriver à contenter les aficionados du genre comme le grand public avec leur programmation.

Niveau fréquentation : La soirée du vendredi a accueilli 300 personnes puis celle du samedi «  dite grand public  » s’est jouée à guichets fermés devant 2700 personnes. Puis le dimanche, c’est à nouveau avec 300 personnes que le festival s’est terminé. Bref, plus de 3000 personnes sur 3 jours pour cette édition. C’est une très belle jauge, une très belle réussite.


Le reggae Temple 2016 avait été une édition dure moralement et financièrement.
Cette édition 2017, justement, rattraperait les dettes qu’avait engendrées l’association sur le festival de l’année dernière. Il faut dire qu’en 2016, le Reggae Temple avait été entaché par une forte présence policière de sécurité pour le moins hors norme pour ce genre d'évènement. Une présence policière venue, hélas, plus dans un but de répression que de prévention. Plus de 50 policiers déployés dans une ville de 13000 habitants.
C’est pourquoi, le président Joffrey Deriaud et toute l’équipe du festival ont employé de grands moyens pour se faire entendre et éviter au Reggae Temple 2017 de subir un nouveau déploiement disproportionné des forces de l’ordre.
Comme le dit Joffrey, le président du festival : « On a crée des partenariats avec « cotaxigo » qui permet de partager les frais de taxis et/ou de VTC pour rentrer, on a mis un camping à 1 euro en place, on a vraiment joué le jeu. On l’a fait parce que c’est important pour nous d’accueillir le public dans de bonnes conditions. On est un peu déçu car on espérait que l’état nous donnerait des moyens  pour soutenir et accompagner plutôt sur la prévention que sur l’aspect punitif… Aujourd’hui, nous avons l’impression, une nouvelle fois, de ne pas avoir été entendu. »


Mais on peut déjà se réjouir car la bonne nouvelle est que le Reggae Temple se projette dans l’avenir : «  On a pris beaucoup de plaisir à organiser cette édition et on fera un Reggae Temple en 2018 ».

Rendez vous l’année prochaine donc !
Renaud pour Break musical

www.issoudun-reggaetemple.com
www.facebook.com/IssoudunReggaeTemple
Photographies www.facebook.com/batvision

 
© since 2014
-->