Les Trois Accords - Présence d'esprit

En 2005, la foudre à frapper dans la rue Lajeunesse à Montréal précisément, quand j'ai ramené à la maison le disque Gros Mammouth Album Turbo aux tubes légendaires comme Lucille, Hawaïenne, Vraiment beau, Loin d'ici ou encore Saskatchewan. C'était le premier disque du groupe sorti l'année d'avant. Depuis, dix-huit ans sont passés et six albums dans le gosier, je ne me suis jamais remis de cette première décharge. Et quand sort en octobre dernier Présence d'esprit, cette foutue foudre est revenue me frapper. Wow, quel coup mes aïeuls ! C'est peut-être pour ça que je suis toujours décoiffé.


Les Trois Accords ce sont cinq amis qui se rassemblent pour faire de la musique il y a 25 ans. Avec un nom rappelant peut-être leur niveau musical à l'époque, mais les années passent et la formation prend de l'assurance, glissant d'un rock approximatif à une pop assumée en gardant toujours la fraicheur des textes et thèmes extravagants, teintés d'humour sans aucunes retenues pour se moquer librement de notre société, de ce qui nous entoure au quotidien et de ce que nous sommes. Dans ce septième album, réalisé par le génial et fidèle du groupe Gus Van Go, les mélodies s'enchainent avec délice et les textes des chansons sont la cerise sur ce gâteau qu'est Présence d'esprit. Mon véritable coup de cœur est pour la pièce Pâté Chinois où le groupe aborde le deuil et le temps qui passe avec une mélodie enivrante et épurée qui me fait fondre. Avant que ton cœur ne s’arrête de battre / Laisse-moi te faire écouter le mien / Le tien a battu tellement pour moi / Il a battu tellement pour moi / Que je te le dois bien... Piscine hors terre aussi, et son refrain entêtant pour une situation totalement absurde qui me rappelle pourquoi j'aime autant ce groupe. Non mais, qui peut chanter avec aisance de la déconne tout en paraissant sérieux ? Les Trois Accords ! Eux peuvent chanter une relation amoureuse avec un costume de bain qu'on ne veut plus enlever.  Une rencontre du troisième type dans Visite nocturne. L'acceptation de son apparence au réveil dans Le matin. Puis les histoires prenantes qu'on aime chantonner en chœurs comme avec l'excellent Ouija en papotant peinard avec une morte ou Vol à l'étalage qui était un plan presque parfait. Chez les Trois Accords, on rigole mais on s'interroge aussi. C'est drôle mais c'est flippant parce que c'est puant de vérité finalement. C'est divertissant d'abord puis ça devient surprenant. On se dit que oui, ils peuvent avoir raison, on se dit à quoi bon en rire mais, quand l'album se termine sans que l'on s'en rend compte, on se pose des questions en gesticulant la tête, le rythme toujours en éveille. C'est gage d'un grand disque !


Tracklist
01 - Internet
02 - Costume de bain
03 - Le matin
04 - Vol à l'étalage
05 - Visite nocturne
06 - Pâté chinois
07 - Piscine hors terre
08 - Vedette pop
09 - Ouija
10 - Hypnose

21 octobre 2022
La Tribu / Phonoscope


www.lestroisaccords.com
www.facebook.com/lestroisaccords

Posts les plus consultés de ce blog

Alain Bashung and the Pogues - Dirty Old Town

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Heeka - The Haunted Lemon (2024)

Youn Sun Nah - Elles (2024)

Antoine Sahler - Le hasard (2024)