Agenou - Des brumes, des lueurs

Je n'étais pas prêt. 

Après un premier extrait sur l'internet, j'ai dit ok pour recevoir l'album et le découvrir. Une fois reçu, quand j'ai glissé ce joli disque dans mon lecteur, j'en ai pris plein l'âme. De la tête aux pieds, littéralement. Le disque commence avec Je m'effrite. Je découvre une tuerie d'écritures et de compositions, qui prennent aux tripes et m'achèvent avec une grosse claque dans la tronche. Enchaînant l'écoute du titre suivant Crever les loups, les frissons m'ont pris à la gorge sans plus me quitter. Là de vive voix j'ai sorti "-Oh putain c'est beau !!". L'enthousiasme au zénith je découvre un rock authentique, dans l'héritage de Noir Désir à mi-chemin de Léo Ferré, déchirant, à double tranchant, sobre et contagieux. Les dix chansons de l'album m'appellent dans la tempête. Comme une bande son pour le combat, j'écoute et je dévore ce rock de mots contre les maux de cette société. Chaque intonation de la voix m'attire, chaque riff d'une guitare me happe. C'est une tempête d'émotions et de rages engloutie dans des mélodies embellies par des refrains lumineux. Comme des phares dans la nuit. Ça tangue entre basse et batterie, contre vents et marées guitares sur les flots déchaînés. Apocalypse musicale.

Allez reviens mon hémisphère, allez reviens sur terre
On pourra aller boire une bière et s'envoyer en l'air
Pour voir si l'on peut jouir encore de ses soupirs
Pour voir ce qu'il me reste entre la joie et la peste
Pour voir ce qui me tient entre les cris et les chagrins
Pour voir si tous mes pleurs ravivent encore nos cœurs
Et mes sombres lueurs
Mes sombres lueurs

Dans ces effusions d'énergies, Agenou joue à merveille avec les accalmies pour garder les esprits et les cœurs en suspension. Musicalement minimaliste Les voleurs de joie n'en demeure pas moins poignant par exemple. Au contraire, c'est l'enivrement total ! Même chose en alternant le répit et la nervosité, comme avec Ma folie. Eblouissant duo de voix (avec Matthieu Chosson chanteur de Windsor) pour une bandante montée en puissance. Pris dans l'engrenage, je monte encore un peu plus le volume pour Haut les cœurs et termine cette incursion musicale en apothéose avec Hey ! (chanson pour ceux) qui résume le chemin parcouru depuis les brumes jusqu'aux lueurs. Sans hésitation, j'y retourne. Du début à la fin, les minutes passent, la tension reste palpable, les titres s'enchaînent et mon admiration reste intacte. Cette impression qu'il n'y a aucune inégalité dans cette production est peut-être due au fait que je suis sans cesse absorbé émotionnellement avec ce sentiment d'écouter une musique qui m'élève vers la lumière, une musique humaine chargée d'espoir dans cette époque consternante. Des brumes, des lueurs est une œuvre propre, sans échappatoire, tout est ici, directe, brut, engagée et sincère. Dix morceaux où Jessy (guitare, claviers), Julien (batterie), Soun (guitare), Marc (basse) et Gilles (chant, guitare) partagent assurément le meilleur d'eux-mêmes. Un nouvel album de plus dans ma grande collection de disques, une goutte de plus dans ma transfusion culturelle quotidienne, et qui va compter pour longtemps. J'en ai aucun doute.  


En plein milieu d'une mode déferlante de pop et d'électro, Agenou sort un véritable chef d'œuvre qui ne peut pas passer inaperçu. Un disque à destination de tous les amoureux et les nostalgiques de ce rock français essentiel, loin d'avoir dit son dernier mot. 

Tracklist
01 - Je m'effrite
02 - Crever les loups
03 - Les soigneurs
04 - Les voleurs de joie
05 - Ma folie (avec Mathieu Chosson)
06 - Courage
07 - Mes sombres lueurs
08 - Arrête un peu
09 - Hauts les coeurs
10 - Hey ! (chanson pour ceux)

20 juin 2021

www.agenou.wixsite.com
www.facebook.com/AgenouLofficielle

Commentaires