Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

4 mars 2017

Fanny Roz - Grand Décor

Ah Fanny Roz, j'aime beaucoup ! Je ne connaissais pas du tout, et dès la première écoute des références m'éclaboussent les oreilles. Le grain de folie d'une Olivia Ruiz, l’envoûtement D'une Emily Loizeau, le swing de Caravan Palace, l'atmosphère des triplettes de Belleville chanté par M. Sans retenue donc, je plonge facilement dans ce Grand Décor...


Fanny Roz est une fille du sud qui se respecte. Comme les filles de là-bas, elle a ce petit truc dans le sang qui l'a rend si particulière. Cette fougue, cette gaieté qui nous embarque sans sourciller dans ces histoires qui pourraient être les nôtres. Et quand sa voix superbe part danser sur des mélodies qui bouillent au soleil, c'est tout mon corps qui vibre de chaleur. Son goût pour les rythmes colorés, elle les doit aussi bien à ses études de musicologie jazz qu’à ses voyages dans toute la France, au Portugal, au Chili et en Espagne, Barcelone l’ayant d’ailleurs adoptée quelques années. C'est ainsi que l'on peut apprécier son univers rock aux soubresauts jazzy dans un esprit tzigane comme en atteste le premier excellent morceau La Reine du Vintage. Les deux pieds dedans, le swing dans la peau. Comment ne pas résister ? S'en suit le délicieux et entraînant Le vampire. Si la chanteuse arrive à nous contaminer avec son énergie, elle arrive avec facilité à nous faire plonger dans une délicate mélancolie crépusculaire avec son Face à la Mer, intimement beau. C'est aussi cette voix lumineuse qui donne des chaleurs, ce timbre accrocheur qui donne des raisons de la suivre. Dans Géographie par exemple, où le chant est fabuleusement hypnotisant. De quoi en perdre sa géographie. Guitare, batterie, basse la base, s'ajoute piano, orgue, violoncelle, clarinette, accordéon, violon... Musicalement la palette est large. Sans oublier le chant, le beatbox et les différentes voix et chœurs véritable fil conducteur général (et génial) du projet. Un Lundi féerique, et surtout un Feu poétique qui rappelle que la plume de la toulousaine est belle. L'album se termine avec Face à la mer dans une version acoustique savoureuse.


Dense, singulier, pausé et survolté, voilà un bel album de plus en 2017 à explorer avec un plaisir non dissimulé…

Tracklist
01 - La reine du vintage
02 - Le vampire
03 - Face à la mer
04 - Géographie
05 - Lundi
06 - Mardi
07 - La rumeur
08 - Hector et Chloé
09 - Feu
10 - Face à la mer (Acoustique)

17 mars 2017
Autoproduction




 
© since 2014
-->