Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

5 novembre 2018

San Carol - Houdini

Voilà un disque de chevet pour tous les fans qui aiment les échappées sonores. Mieux encore, qui aiment se poser, et écouter une musique qui apaise, qui emporte dans une rêverie, qui stop un peu le temps. Du coup, comme je suis le roi des glandeurs, j'aime ! J'aime beaucoup même !


En ce mois d'octobre, San Carol nous propose le très sympathique Houdini. Campé à la frontière mouvante d'une pop synthétique et d'une dream-pop progressive, je découvre avec grand plaisir ce groupe un jour où je n'ai envie de rien faire. Malgré la baisse de température, dehors il fait beau. Le soleil brille, l'air est frais, c'est les vacances scolaires, je traîne ma carcasse toute la journée en pyjama. Dans ce contexte de sérénité et de douceur, voilà un disque qui ne pouvait tomber mieux. Un nouveau brûlot qui tourne en boucle. Pourvu que mon lecteur ne prenne pas feu tant toutes les chansons sans exception flânent dans mon corps avec une jouissive irrévérence. Musicalement, on est bien sûr dans un univers archiconnu, empruntant toute fois tous les multiples aspects de la pop pour en investir le potentiel avec une obsession pour les motifs répétitifs. Dans une mélancolie joyeuse transcendante certains morceaux m'emportent encore plus que d'autres. Il y a le premier morceau Meaning Of Life, véritable invitation à l'échappée rêveuse. Society, flottant, relaxant, du génie en trois minutes cinquante neuf secondes. Turn To Dust et son clavier, une mélodie en gestation sensuelle, c'est du massage auditif. Cancer, tout aussi délicat et précieux. Lone Star et ses longueurs enivrantes, ses envolées fantasmatiques. Et pour conclure, Doesn't Matter et son lyrisme alanguit, fleurit et coloré. 
Entouré de Stw aux guitares, de Florent Vincelot à la basse et de Simon Garnier à la batterie, Maxime Dobosz (voix, clavier et maître d'oeuvre) nous offre un album délicieusement habité par une écriture personnelle et une nostalgie illustrant à merveille la beauté et les contradictions de la vie. 


San Carol est un groupe à l'atmosphère indéniablement éclatante, je vais attendre un peu pour retourner à mes occupations. Impossible de résister, j'appuie de nouveau sur le bouton lecture de mon lecteur. En mode groupie, cet album est troooop chouette. 

Tracklist
01 - Meaning Of Life
02 - Where My Parents Live
03 - Marvelous Engine
04 - Society
05 - Turn To Dust
06 - Cancer
07 - Parachutes
08 - Lone Star
09 - Doesn't Matter

19 octobre 2018
Freemount Records

www.facebook.com/sancarolmusic
www.freemountrecords.bandcamp.com/album/houdini

avatar
isa
5 novembre 2018 à 21:24

A l'écoute de Turn to dust je suis séduite par le timbre de voix et la douceur de la mélodie. Ca donne envie d'en écouter plus !

Reply
 
© since 2014
-->