Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

2 septembre 2014

Courir les rues / Manuel du faire semblant


Cette semaine marque la sortie nationale de l’album Manuel du faire semblant de Courir les rues. Un album qui risque -si ce n'est pas déjà commencé- d'être encensé par la critique. Voici que la galette atterrit entre les doigts de Break musical afin de nous faire découvrir et par la même occasion de vous faire découvrir, onze titres d'inspiration pop qui recèlent de trouvailles géniales, de mélodies accrocheuses et d'orchestrations lumineuses.


C'est riche, c'est vivant, ça pétille, et ça fait du bien.


L'album s'ouvre sur West Coast et nous invite à vivre ici rêver d'ailleurs, à voir notre quotidien en couleur et annonce clairement que ce troisième album s'engage sur un terrain plus pop. Les autres titres nous ferons comprendre que cette pop qui swing évoluera de temps à autre vers du folk, du rock, de l'afro, de l'urbain... Une diversité sonores totalement maitrisée par le groupe.

L'occasion également de découvrir l’écriture poétique et sensible de l'auteur/compositeur Maxime Taillez. Une écriture un poil nostalgique mais jamais triste, un humour parfois ironique et grinçant, des textes dont il est beaucoup question d’amour, d’évasion ou de ces petits travers de nos quotidiens. Courir les rues chante et enchante cette vie qui nous entoure !
Un album où les coups de cœur semblent s’enchaîner et où les moments faibles se font rares. Attends-moi est sans doute la chanson qui définira au mieux les petits pétillements dans le fond des yeux de ces gens qui seront tombés sous le charme de ce Manuel du faire semblant. Avec cette ballade puissante et accrocheuse, on retrouve tout les ingrédients de ce groupe qui ne fait pas semblant de jouer la carte de la diversité surtout lorsque l'on enchaine avec les titres suivant qui sont L'armée des gueules brisées ou Le jour des fleurs. Dancing possède aussi cette même grandiloquence, et ajoute à l'album une atmosphère jazzy-fanfare opaque délicieuse. Le groupe sait nous montrer aussi son côté plus éthéré et doux avec les charmantes et satyriques Nice et La bétonnière. Enfin un notre gros coup de cœur de Break musical : Je souris, quant à elle, se caractérise par son rythme enivrant dont on peut découvrir le tout nouveau clip (cliquez ici). On vous laisse tranquillement savourer. Dans un style pas si différent La ritournelle finira son travail de charme.

Bref, nous espérons que cet album touchera un maximum de gens parce qu'il le mérite tellement. Avec sa pop intelligente et digeste, Courir les rues fort d'une expérience de quatorze ans, de plus de cinq-cents concerts et trois albums dont un live, s’en donne à cœur joie et charme nos oreilles. Une nouveauté qui n’est pas à ignorer, un album à vite cocher sur votre liste de courses de la rentrée culturelle et des dates à surveiller de très près.
Ne faisons pas semblant, ne boudons pas notre plaisir !


Courir les rues
facebook / site officiel


 
© since 2014
-->