Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

14 janvier 2015

The Marshals - AYMF Session

Paf ! C'est arrivé dans mes oreilles sans prévenir et ça a fait tilt dans mon cerveau. Ce soir-là, tard dans la nuit, je me suis mis le casque sur les oreilles à la recherche d'une évasion, n'importe laquelle, mais loin des tristes évènements qui se sont déroulés en ce début d'année.

En écoutant The Marshals, j'ai eu une soudaine envie de transpirer dans une salle de concert ou plutôt dans un bar, un verre à la main, et pas le premier. Les yeux fatigués, sentant mon corps me lâcher sous une légère emprise d'alcool en savourant de tous mes sens ce rock'n'blues exceptionnel. Mais j'étais chez moi. Alors je suis resté coucher, le casque sur les oreilles. J'ai fermé les yeux et je suis parti vers la Nouvelle-Orléans. Un voyage de 40 minutes terriblement bandant.


AYMF Session nous offre sept morceaux d'anthologie. Tous aussi délicieux, les uns que les autres. Pas une fausse note, pas de superflu inutile, l'album parfait. Et ça commence fort avec "Baby". Le ton est donné, Julien à la guitare et au chant, Thomas à la batterie, et Laurent à l'harmonica nous emmènent sur les vieux sentiers poussiéreux du blues, ceux jadis pris par John Lee Hooker, Fats Domino, ou encore Robert Johnson. Ceux qui me viennent à l'esprit en écoutant "Sugar" ou "I Made My Way" par exemple. The Marshals me donne envie d'aller refaire tourner des trente-trois tours pour quelque temps. Et pour vous faire une idée du talent des gringos, écoutez donc la version "Crosstown Traffic" de Jimy Hendrix. Vous comprendrez alors pourquoi je n'ai même plus besoin d'écrire quoi que ce soit d'autre, il suffit d'ouvrir ses oreilles pour apprécier la performance du trio moulinois. "Someday" dernier morceau vient clôturer de la plus belle des façons ce voyage extraordinaire. Écoutez donc jusqu'au bout (jusqu'au bout). Si vous êtes un amateur de musique, vous prendrez votre pied. Enfin, notons l'excellente couverture de l'album.

Quatre ans d'existence et déjà trois albums, une chose est sûre c'est que The Marshals ne traine pas en route. Des vrais passionnés ! À coup sûr, on se régalerait d'écouter les membres du groupe nous parler de blues et des légendes de Louisiane pendant des heures. En attendant, je me balance encore une fois l'album, pour la quatrième d'affilé, quand je vous dis que c'est bon...

À écouter sans modération !



https://www.facebook.com/TheMarshals
http://www.freemountrecords.com/

 
© since 2014
-->