Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

17 avril 2017

Raoul Vignal - The Silver Veil

Un murmure soupirant sur des accords de guitare folk, des textes en anglais, sans bruit ni fracas, voici un album qui va se faire une belle place par ici. The Silver Veil regorge de dix titres chaleureux aux rythmes légers, aux arpèges délicats, aux airs mélancoliques. 
Raoul Vignal aime la musique. Pas celle qui se cache derrière une production extravagante, ni qui cherche à plaire rapidement à tout le monde. Raoul Vignal aime la musique qui porte les sentiments hauts, les mélodies fortes, le folk qui déchire, minimaliste mais qui bouscule toutes sortes de sensations enfouies en nous. Ses chansons sont porteuses de rêves, des images cinématographiques qui nous invites à respirer. Quand on l'écoute, on ferme les yeux, et le beau apparaît. Par un après-midi au temps tristounet, je me laisse bercer par la quiétude qui se dégage de ce premier album. C'est reposant, apaisant, flamboyant et atteint par moment des instants sublimes dans une poésie remarquable. Des ciels gris comme ça j'en redemande. Enregistré aux studios Klangbild à Berlin, avec l'ingénieur du son Martin J. Fiedler, "The Silver Veil évoque cette couche nuageuse, d'un gris brillant, qui recouvre bien trop souvent la capitale allemande, et qui peut faire mal aux yeux lorsqu'on l'observe trop longtemps'", explique le musicien. Mais l'album ne se résume pas qu'au visuel. Chanteur à ne pas sous-estimer, d'un timbre conciliant l'harmonie et le charisme d'une voix posée, il vous sera méconnu peut-être dans un premier temps, mais reconnu rapidement après quelques écoutes. On se laisse charmer, on se laisse emporter parce que The Silver Veil est le genre d'album auquel on s'attache rapidement, dès le morceau d'ouverture Hazy Days, et ses premiers coups de caresse. Mention spéciale au lancinant Shadows, qui clôt un album à la saveur désarmante. Un nouveau coup de cœur de 2017, d'une beauté à couper le souffle. 


Si je regrette de n'avoir toujours pas appris l'anglais pour mieux comprendre ce que j'écoute, je ne regrette pas d'avoir croisé l'album de Raoul Vignal sur mon chemin musical. Je suis tombé amoureux de l'univers du lyonnais, de ce folk magnétique qui peut emporter n'importe qui, même ceux qui s'y attendent le moins... Faites gaffe, c'est une révélation. 

Tracklist
01 - Hazy Days
02 - Mine
03 - One
04 - Under The Same Sky
05 - Side By Side
06 - Doña Lura
07 - Whispers
08 - Bless You
09 - The Silver Veil
10 - Shadows

07 avril 2017
Talitres


en écoute intégrale sur Youtube

www.facebook.com/raoulvignalmusic
www.raoulvignal.bandcamp.com

avatar
isa
19 avril 2017 à 21:24

Le titre Hazy days est très beau, si tout l'album est à son image alors son écoute doit être un excellent moment. J'irai le découvrir.

Reply
avatar
20 avril 2017 à 10:23

Oui le titre est dans la ligne des autres morceaux de l'album, qui est vraiment un régal à écouter !

Reply
 
© since 2014
-->