Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.

12 février 2019

The Marshals - Les Bruyères Session

Et allez rebelote, la liste des bons disques continue de gonfler en ce début d'année, le blues est un virus qui fait rage, comme une grippe qui s'accroche au corps, The Marshals vient contaminé de son syndrome "album excellent" mon âme de quidam. 


C'est du côté de l'Auvergne que l'infection attaque. The Marshals donc. Les Bruyères Session c'est du blues qui suinte. Dès leur premier album, je me suis accroché à leur discographie comme une bactérie. De toute façon, cette musique fait un ravage, c'est du chamboulement d'âme, de conscience, de rêveries, de plaisirs multiples.
Un harmonica, une guitare, une batterie, trois remèdes pour lutter contre la morosité hivernale à coups de mélodies abyssales totalement toxiques. Ouais mec, c'est du blues de là-bas, celui qu'on aime, sulfureux, généreux, qui fait chaud au cœur, teinté de folk et de rock. Tout au long de ces neufs morceaux, nous avons à faire à un son énorme qui sort du bout de la nuit. Un son pensé, réfléchi, glané par des influences blues et rock absorbées dans l'ampli d'une guitare frénétique. Les Bruyères Session c'est  aussi une voix d'une puissance imposante, une voix qui monte, qui entraîne, qui accroche les graves au plus haut des cieux de mon extase auditive. Une voix qui se glisse sous ma peau et me file des frissons jusqu'à la moelle de mes os. La batterie monumentale, toujours en mouvement, qui vient enrober ce délicieux album implacable, travaillé avec soin et méticulosité. Moi je vais me posé là, casque sur les oreilles, à faire défiler les heures en musique. Une musique qui me fait fermer les yeux. Neuf titres en boucle, et même quelques pépites à user jusqu'à la moindre note. Same old life pour son rythme éloquent, Dark room pour son rythme envoûtant, Let it shine pour rêver de l'écouter lors de l'apocalypse, ou encore Run through the jungle parce que mon cœur se déchire de plaisir à chaque écoute, et j'adore ça. 


Quand on aime ce genre de musique, on reconnaît un bon album à son évidence même, à la manière dont il ravit tous les sens dès la première écoute, comme à la façon dont il définit immédiatement une partie du monde qui nous entoure. Nul besoin donc de développer une quelconque addiction, pour sauter littéralement de bonheur en écoutant ces Bruyères Session.  

Tracklist
01 - Same old life
02 - Gold and glitter
03 - Silhouette
04 - Let it shine
05 - On the first day
06 - Dark room
07 - Down my place
08 - Northern blow
09 - Run through the jungle

01 mars 2019 
Freemount Records

www.facebook.com/TheMarshals
www.themarshals.bandcamp.com

9 février 2019

Bjørn Berge - Who Else ?

L'un des meilleurs guitaristes en activité sur cette maudite planète, est de retour avec Who Else ?, un nouvel album composé de neuf titres de blues rock intense et électrique. 


Dès le premier titre Monkey Ship, Bjørn annonce la couleur. Voix grave et rauque, guitare électrique, rythme enjoué, batterie généreuse sur la mesure, pas besoin de faire dans la dentelle pour exprimer son style, un blues aux sonorités métalliques terriblement efficace. Il est des musiques grandioses, de celles qui vous pénètrent, vous mettent à nu et vous font imploser. L'atmosphère de Who Else ? est de celles qui vous enserrent totalement, insidieusement, sans que vous ne le réalisiez. Lorsque vient la montée, vous êtes pris au piège. Mais quel chouette piège ! Enveloppé tout entier dans un voile de son, je perds le contrôle, mon esprit est soumis, mes sens sont aiguisés, et la musique de Bjørn Berge me rend totalement vulnérable à toutes sortes d'émotions. Voilà la magie du norvégien : un génie de la sensation pure. Les montées de l'album sont des montagnes russes au pays des fjords, phénoménales, imparables. Parce que dans ce quatorzième album, il y a la richesse des instrumentations, il y a une audace musical qui garde l'auditeur sur le fil, parce que musicalement, c'est un capharnaüm progressif de rock brut, de blues élégant, de rock'n'roll génial (The Sun's Going Down - Oh oui !) de liberté musicale, de passion artistique, de ballades magnifiques (Bitter Sweet - Oh oui !), tout ça pondéré par une énergie erratique... 


Who Else ? est un album aussi parfait dans sa réalisation que passionnant dans son écoute. Ses neuf morceaux se dissolvent sous vos doigts dès que vous essayez d’en faire une unité, parce qu'indubitablement, vous sentez qu’ils renferment la même essence de beauté. Ouais un très bel album à se mettre dans le casque !

Tracklist
01 - Monkey Ship
02 - Lost Pearl
03 - Mr. Bones
04 - It Just Ain't So
05 - Bitter Sweet
06 - Speed Of Light
07 - The Calling
08 - Ginger Brandy Wine
09 - The Sun's Going Down

01 février 2019
Blue Mood Records

www.facebook.com/Bjorn-Berge-Electric-Band
www.discogs.com/bjornberge

6 février 2019

La sélection de février 2019

En sélectionnant le meilleur de la musique actuelle, Break musical vous propose chaque mois des découvertes et des nouveautés à ne louper sous aucun prétexte.



01 - Third Dimensional Love - Magon
02 - Woe - Namdose
03 - Lonely Coco trip - Born Idiot
04 - Wait Until Tomorrow - Crocodiles
05 - Self Love Age - Ko Ko Mo
06 - W.W.L.I - Rose Tiger
07 - C'est donc ça - Léopard DaVinci
08 - La vie - Celinn
09 - Le message - Rouge Congo
10 - La joie - Broussaï
11 - 3ième âge - Alambic
12 - The Road - Violet Arnold
13 -Sleepees Nights - Noir Audio
14 - C'est nickel - Dimoné & Kursed
15 - Dans l'incendie - Daguerre
16 - Sons & Daughters - (ThIsIs) ReDeYe
17 - (à suivre)

Écoutez nos autres playlists sur soundsgood : soundsgood.co/break-musical




3 février 2019

Melatonine - Stances

Après un silence de presque douze années, le trio post-rock instrumental messin est de retour avec Stances, quatrième album puissant gorgé de riffs bruitistes, de distorsions, de notes hypnotiques et de rythmiques intenses.


Stances a de quoi véritablement marqué les esprits, comme ce genre d'album étendard d'un post-rock accessible et exigeant à la fois. De part sa production, Stances peut d'emblée devenir un disque à citer en référence, mais ça c'est mon humble avis, et j'y connais pas grand chose en post-rock instrumental même si l'expérience me plait. Mais ce que je sais, c'est que tout au long des sept morceaux, vous ne trouverez aucune ombre d'un quelconque balbutiement. Ce quatrième album est désarmant de maîtrise et laisse l'auditeur en apesanteur. Dès le premier morceau Deux Mille Cinq, quelque chose de cristallin se produit. Une introduction ascendante, un rythme hypnotisant, l'entrée en jeu des instruments avec une délicatesse sensuelle. Puis vient T.M. et la couleur est annoncée, l'énergie assumée, nous avons bien mis les pieds dans un album post-rock planant, fascinant. Le genre de musique à écouter sous la pluie, sur le port de Brest, un soir d'hiver, et tout devient magique. C'est mon constat suite à l'écoute de l'album. Dès la première écoute la qualité de ce disque, sublime son sujet à chaque note, à chaque transition. L'album est fluide, limpide et surtout sans temps morts ou extension sonore inutile qui aurait pu rallonger inutilement l'expérience. Melatonine file a l'essentiel tout en faisant dans la dentelle, sans révolution mais avec authenticité et passion. Le résultat donne une production vraiment éblouissante avec de très beaux morceaux qui poussent à aimer la mécanique d'une musique et à forcer l'admiration (John Walsh et surtout Post Scriptum pour douze minutes d'extase). Voilà un album avec une âme, qui ne fait pas que de la musique pour faire de la musique mais qui propose une part de magie à s’approprier, autant dans ses moments de frénésie rock que dans ses passages plus calmes et mélancoliques, pour un voyage qui ne laissera personne insensible.


Chez Melatonine, tout son art prend sens à travers ses mélodies, celles qui se percutent à nos sentiments, ses couleurs contagieuses qui embellissent le son. Ici on écoute, on décortique, on savoure. Je découvre enfin ce groupe, et je ne suis pas prêt de le lâcher.

Tracklist
01 - Deux Mille Cinq
02 - T.M.
03 - John Walsh
04 - Stances
05 - La Roche
06 - Post Scriptum
07 - [g]

15 février 2019
We Are Unique ! Records

www.facebook.com/wearemelatonine
www.a.ce.jour.free.fr

1 février 2019

Thomas Breinert, Manu Katché, Antoine Sahler, The Bongo Hop, Arabella...

Il y a d'autres albums qui sortent ce mois-ci et qui sont passés dans mes petites oreilles, certains pourraient probablement vous plaire. Alors puisque vous traînez par ici, laissez-vous tenter part cette petite sélection. 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Thomas Breinert - Lupanar Chic
(01 février 2019)

"Quelque part entre Feu! Chatterton et Benjamin Biolay, nourri de Murat et de Bashung, de Dutronc et de Gainsbourg.Thomas Breinert propose un mélange chanson et d’exploration post-rock mâtinée des influences coldwaves de sa jeunesse. Car il a fait partie des «Tristes Sires», trio français au romantisme noir dont le leader et auteur/compositeur n’était autre que Vincent Delerm.
Thomas Breinert imagine un monde où les femmes tiennent le premier rôle, un peu par hasard, un peu par amour, un peu par mélancolie. Il entraîne dans une atmosphère musicale aux inspirations familières, aux parfums intenses et charnels et aux charmes inattendus. La nonchalance apparente de ce dandy natif de Rouen aux airs désabusés ne fait que fait qu’égarer ses auditeurs pour mieux les surprendre sur les chemins d’un vrai rock inventif, millimétré et tranchant, Ce disque est arrangé et produit par Romain Dudek (producteur et arrangeur de Boule et Clément Bertrand entre autres) et servi par un power trio dans lequel Olivier Robineau vient insuffler la même énergie rock que quand il était la pulsation du groupe Blankass."

Voir le clip live de Une nuit à la Toumaï

www.thomasbreinert.com


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Manu Katché - The ScOpe
(01 février 2019)

"The ScOpe vibre du corps à l'âme et inversement, avec un hymne à l'amour lumineux et planant, Let Love Rules, chanté par Manu, la ballade atmosphérique Don't U Worry (vocal Kayla Galland) ou Glow à la douceur qui pulse. Tandis que tricky 98' illustre l'ascension de champions - le morceau a accompagné l'entrée des Bleus à la U-Arena, en juin dernier, 20 ans après leur victoire à la Coupe du Monde de football. Avec The ScOpe, Manu Katché passe ses émotions au microscope. Il analyse l'alchimie des sons d'une façon pointilleuse et sonde les êtres en profondeur, tendu vers le même élan d'harmonie musicale et spirituelle. Let's ScOpe it !"


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Antoine Sahler - s/t
(01 février 2019)

"Antoine Sahler s'inscrit dans la lignée des artistes français marqués par la pop (Souchon, de la Simone, ou Katerine...) chez qui la douceur n'est jamais une faiblesse, dont l'écriture épurée cherche la netteté des images, le goût des harmonies inattendues et des mélodies évidentes. Un disque tout en poésie de quatorze chansons et de six interludes où résonnent en écho les voix féminines qui habitent l'esprit rêveur de ce doux dingue."

Ecoutez Merci Merci
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


The Bongo Hop
(22 février 2019)

"Avec Satingarona pt.2, The Bongo Hop tient, deux ans après un premier album unanimement salué, les promesses d'un prédécesseur qui avait posé un regard neuf sur les métissages afro-caribéens. [...] The Bongo Hop évolue, surprend, tout en restant fidèle à ses deux fondements : le souffle et la danse. [...] Il y a au fond chez ce musicien, qui se considère plus artisan qu'artiste, le souci simple de faire danser. The Bongo Hop propose avec ce second volet un voyage toujours aussi remuant, suintant l'Amérique Latine et la Colombie, mais ouvrant de nouveaux horizons océaniques. Car ce qui caractérise The Bongo Hop, c'est d'être une musique transatlantique et de savoir exprimer l'âme de cet océan qui baigne différentes cultures, comme autant de variations à l'infini d'un idéal métissé et opaque, selon la formule d'Edouard Glissant."


Découvrez le morceau San Gabriel 
www.facebook.com/bongohopmusic


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Arabella - s/t
(08 février 2019)

"Nourris depuis l'enfance à la culture Rock et à la Pop Anglophone, les quatre garçons d'Arabella proposent leur propre lecture du Rock'n'Roll, quelque part entre le Swinging London des 60's et le Rock des années 2000. (Arabella est aussi le nom d'un titre des Arctic Monkeys). Les morceaux de ce groupe à la vingtaine triomphante évoquent les problématiques de leur temps, de leur époque : la jeunesse, le plaisir, les relations au monde et l'amour. Des titres urgents où les riffs de guitares se faufilent entre basse lourde et batterie brute pour soutenir une voix libre et sauvage."

Voir le clip Summertime again
www.facebook.com/Arabellamusicband

29 janvier 2019

Maloh - 7200 minutes

Voilà un album qui n'a jamais quitté mon étagère de disques depuis 2008. 7200 minutes fut le premier (et le dernier à ce jour) disque de Maloh"-Hein ? St-Malo, Manau ?" non, non, même si le point commun est la Bretagne, je parle bien de Maloh un jeune interprète-auteur-compositeur bourré de talents qui venait de sortir un album incroyablement beau. 


Pour savoir le pourquoi du comment, et en faisant rapide et simple, c'est l'histoire d'un adolescent sportif découvrant l'amour du mariage entre les mots et les sons. Une jambe cassée plus tard, une guitare dans les bras et le voilà propulsé par le chantier des Franco' au moment de sortir son premier opus. Voilà, j'ai fait le plus simple que possible. Passons à l'essentiel.
Un immense sentiment de tendresse, d'enfance et de nostalgie plane sur son premier album intitulé 7200 minutes sorti en 2008. Dans cet album, Maloh ne fait pas dans la paillette. Pas besoin chez lui d'attirer l'attention avec des apports tout aussi superficiels qu'inutiles. C'est en toute simplicité qu'il se fait accompagner d’un second guitariste et livre des ballades acoustiques, qui ne peuvent rendre personne insensible. On devient vite ensorcelé par sa voix qui prend plaisir à nous chuchoter ses histoires. Un petit disque tout bleu comme ses yeux, que l'on met dans son baluchon pour les rêveries à venir. Car la grande douceur dans lequel se dissimule ce talentueux breton donne une envie incontrôlable d'évasion. De mettre son ciré jaune et de se balader sur les plages d'hiver à savourer l'importance des ami(e)s dans sa vie, les joies de l'enfance enfouit en nous, ou encore sourire à nos peurs et nos craintes. Car c'est ce qu'il se dégage de cet album où Maloh nous aide à mieux supporter la noirceur de notre monde à travers une poésie légère et des mélodies fines puisées dans un folk croustillant.

Et si l’adage se vérifie
Le soleil vient après la pluie
Et si l’adage n’est que tromperie
Pour toi je serai Mr Parapluie

Depuis plus rien, et je suis triste. Un grand album et puis s'en va. J'ai le cœur chagrin de ne pouvoir entendre de nouveaux titres de ce chanteur sincère, naturel et poétique. Alors j'ai usé pendant toutes ces années cet album, à essayer de le faire découvrir et de le faire aimer autour de moi. Encore aujourd'hui avec cette petite chronique, pour que ce disque continue de vivre. En ce moment même je l'écoute. Le vent souffle dehors, et ces mélodies me donnent envie d'aller voir la mer déchaînée. Voilà un disque pour ouvrir la boite aux rêves, et je peux vous assurer qu'ils débordent par ici !


Comme une histoire d'amour estivale qui devait s'arrêter parce que ces choses-là ne peuvent pas se dérouler autrement... Et avec le cœur qui bat toujours, j'ai au fond du ventre cet intemporel plaisir exquis à glisser l'album dans mon mange-disque pour me laisser embarquer encore et encore, dans les belles histoires de ce beau garçon aux yeux bleus qui me manque. 

Tracklist
01 - C'est grave docteur
02 - Marin de peau douce
03 - Coeur à quai
04 - Drap dessus, drap dessous
05 - Quidam
06 - 7200 minutes
07 - Bicéphale
08 - Macfarlane
09 - Sous la lune
10 - Peau de chagrin
11 - Monsieur parapluie

16 juin 2008
Neômme

Ecoutez l'album sur Youtube
www.neomme.com

26 janvier 2019

No Money Kids - Trouble

Voilà un album que j'attendais avec impatience. Un an après la sortie du magnifique Hear The Silence (en chronique ici), le duo No Money Kids revient avec leur troisième album Trouble. Je suis en mode love.


Et dès la première écoute entière de l'album, milles couleurs scintillent dans ma vie. Capharnaüm de fusions pop, hip hop, rock, blues, électro, No Money Kids empreinte toutes les routes musicales pour pondre un disque léché et séduisant, à la production parfaite, encore une fois. Ce coup de foudre qui perdure, qu'est-ce que ça fait du bien. Au menu : riffs endiablés, lignes de basses dynamiques, batterie efficace et rapide, sons électroniques dansants et chant éloquents et beaux. J'ai faim de découvrir ce nouvel opus, j'introduis Trouble dans mon mange-disque, et après trois morceaux, stupéfiants, irrésistibles, Chains (avec Charles X -s'il vous plait-), le super-glam Hush Hush et le bluesy-bandant See Me Laughing, je suis forcé de me rappeler à quel point je suis heureux d'avoir eu la chance de poser mes oreilles sur ce groupe. Trouble ressemble à un super jukebox programmé uniquement pour notre plaisir le plus basique, qui mélange sans pudeur blues rock traditionnel, pop sévèrement dansante, sonorités électro noyées dans la matrice, envolées lyriques d'une intensité parfois érotique, hip hop redoutablement urbain… et qui modernise ce cocktail explosif à coup de mélodies lumineuses, sans oublier cette surprenante touche glamour cinématographique. Wake Me Up est un excellent morceau, casque sur les oreilles, volume à fond. Le duo prouve en l'espace de trois minutes et vingt-quatre secondes, l'étendue si infinie de leurs talents. En boucle. D'autres tracks de l'album résume l'univers de No Money Kids de la plus parfaite des manières. Je retiens aussi la cover Crazy de Gnarls Barkley en ballade vitaminée, où le groupe se régale du morceau au rythme d'une guitare sauvagement mélodieuse et d'un sample talentueux. Puis que dire du chant ? Claque. Nowhere Land me donne des frissons, My Loneliness me donne la patate, Better me rend heureux, avec cette guitare funky-rock et qui continue de me coller des frissons mélodiquement parlant. Jouissif. J'écoute l'album en boucle, jusqu'à l'orgasme. Félix Matschulat et JM Pelatan viennent de sortir un album encore plus claquant que le précédent. Déjà que j'adorais Hear The Silence, alors là....  


C'est simple, cet album est une tuerie, d'une classe extraordinaire. No Money Kids est tout simplement l'un des meilleurs groupes français actuel. La recette est simple, ici il y a de la transpiration et de l'inspiration, et les mecs s'amusent en studio, parce que leur histoire, elle vient de là, elle vient du blues !

Tracklist
01. Chains feat. Charles X
02. Hush Hush
03. See Me Laughing
04. The Street
05. Wake Me Up
06. Crazy
07. Family Blood
08. Lost Generation feat. The Toxic Avenger
09. Blue Shadow
10. Nowhere Land
11. My Loneliness
12. Radio Sound
13. Better

16 novembre 2018
Roy Music

www.nomoneykids.bandcamp.com/album/trouble
hwww.facebook.com/nomoneykids
www.nomoneykids.com

24 janvier 2019

Laurent Montagne - Souviens-moi

Laurent Montagne n'est pas un visage méconnu de la scène française, et le voilà repartir à la conquête de l'hexagone avec un quatrième album, Souviens-moi. Pour cette nouvelle session en studio, le talentueux chanteur sort encore une fois des sentiers battus, toujours prêt à se réinventer et à nous surprendre.


Le premier extrait, Ça ne te dirait pas, fonctionne comme une introduction accrocheuse et mélodique. Le jeune prodige - Coup de cœur de l'Académie Charles Cros - ne renie pas son cœur de rockeur, bien au contraire. D'un saut atlantique, il me fait penser à Jean Leloup, pour l'énergie, pour ce petit côté pop assumée. Ça se confirme avec Maguelone, deuxième morceau qui chauffe l'oreille et qui contient son lot de contemplation pour la cathédrale, L’auteur-compositeur-interprète aime observer les paysages majestueux, observer ce qui l'entoure, observer le monde pour en extraire la poésie mais aussi les désillusions de la vie. Du début à la fin des dix titres, les lignes mélodiques sont parfaitement réfléchies, parfaitement radiophoniques. Pas que Laurent Montagne essaye d'habituer l'auditeur à du rock abrasif, mais la transition reste assez déroutante entre morceaux vifs et ballades poétiques. Le troisième morceau, La rumeur, est porté par un texte de toute beauté où les mots s'entrechoquent dans une ambiance incroyablement envoûtante. Les cordes du trio Zephyr aidant, le thème de la chanson aussi. Sublime. Puis vient le cinglant, le fringant, l’entraînant, l'éclatant Il pleut. J'aime cette chevauchée de guitares. Un peu comme dans Ma ville, véritable galop musical où les verbes et les rimes filent à une allure enthousiaste. Un autre morceau qui ne me laisse pas indifférent est La vallée du Rhône, ode aux ouvriers de sa terre natale, sincère et belle dont l'ascension musicale chauffe le ventre... Tout doucement, Laurent Montagne entraîne l'auditeur dans cette histoire de portes closes et d'usines désaffectées, jusqu'à une implosion à mi-chemin de la chanson dans un frisson post/rock de rage, de colère contre un système finalement inhumain... Alors quand tout devient trop lourd à supporter, voici un album à écouter pour se donner un petit peu de baume au cœur., parce que tout ici, transpire l'honnêteté. 


L’album plaira assurément aux amateurs de chansons à texte, d'amour et de poésie. Je suis certain que le futur nous dira que Laurent Montagne aura réussi à conquérir l'hexagone avec son nouvel album. Un disque qui possède une belle énergie, des textes parfaitement écrits, une voix ravissante et des chansons élégantes et mélodieuses. Un beau disque. 

Tracklist
01 -Ça ne te regarde pas
02 - Maguelone
03 - La rumeur
04 - Il pleut
05 - Le système
06 - Souviens-moi
07 - Ma ville
08 - La vallée du Rhône
09 - Chanson
10 - Peau d'âme

25 janvier 2019
Quasi indestructible prod

www.laurentmontagne.com
www.facebook.com/laurentmontagnemusique

20 janvier 2019

Grand Paon de Nuit, le nouveau clip de Palatine

Dans les allées désertes d’un musée endormi, un visiteur nocturne redonne vie aux beaux visages figés dans le marbre, aux belles endormies murées dans leur silence. Seul dans la pénombre, ce danseur énigmatique se fond au milieu des statues sous le regard fasciné de la jeune surveillante qui se laissera envoûter par la danse. 

Que trouveront-ils à l’autre bout de la nuit ? 
Qui donc vole sur un grand paon de nuit ?


Cliquez sur l'image pour visionner le clip sur Youtube

Magnifique.

Une voix si onirique c'est un pur plaisir, c'est doux, apaisant. Et puis l'explosion de sons, de guitare, et d'arrangements en tout genres, ça monte, puis ça redescend doucement, ça s'arrête, ça reprend, piquant et délicat à la fois. Instinctif, poétique. Découvrez le clip de Grand Paon de Nuit que l'on retrouve sur le dernier album du même nom, une pépite pleine d'amour pour la musique à écouter d'urgence, la nuit, à la folie.

www.palatinemusic.fr
www.facebook.com/palatinemusic

17 janvier 2019

(This is) Redeye - Desert Eyes

Il tombe bien celui-là. Pile-poil dans le gris d'un janvier post-fêtes où le ciel breton est lourd sur mes épaules. Claqué jusqu’à la moelle, je me pose dans le fauteuil, casque sur les oreilles en espérant prendre plaisir à découvrir ce nouveau son. Mieux que ça, c'est tout un terrain de la musique folk US qui s'offre à moi.


Guillaume Fresneau alias (This is) Redeye revient de quatre années passées à Austin, au Texas, avec des valises chargées de souvenirs et de sons psyché-americana. Le son de Desert Eyes est ample, il respire. Il n'y a pas de fioritures poisseuses qui viendraient tâcher sa musique de rêve américain. Je ferme les yeux, c'est efficace. Cette musique qui n'a rien d'innocente reste pourtant pure, sauvage, comme les grands espaces. Cold ouvre les hostilités. La voix du chanteur est parfaite : rassurante, intense, nostalgique, intime et toujours en suspension. Douce claque. Un pur songwriter comme je les aime, fragile et électrique, qui pousse nos esprits vers l'horizon pour le gout de l'aventure. Une musique à écouter en voiture, sur une longue Nationale où au bout se trouve nos rêves de liberté, ou en se promenant sur la plage de Cancale en hiver, le casque sur les oreilles. Oh oui, chic idée. En dix chansons remarquables, (This is) Redeye chante ses souvenirs du Texas, la nature et les grands espaces américain, mais aussi la religion et la vie avec ses sentiments, ceux qui rongent, ceux qui nous transcendent. Dans cette ambiance folk soignée et hypnotique, les morceaux s’enchaînent et le temps passe agréablement. Comme une caresse. Les bons coups de l'album qui me font le plus frémir ? Name to  A Face pour son côté festif, vivant, l’envoûtante Under The Waterine et ses solos de guitare, la ballade incisive de Faded !, l'électrique The Innocent One, la (très) concluante Don't You Go, mais c'est pas facile d'en retenir une plus qu'une autre, tant le disque prend sérieusement son envol dès le premier morceau pour ne plus redescendre.


Trois ans après la sortie de Memory Layers(This is) Redeye confirme qu’il est sur la voie d'une belle carrière. Sortir un album aussi attachant, apaisant et remarquable, c’est signe qu’on a affaire ici à un bel artiste en devenir. C'est bien ce que je lui souhaite. En tout cas, avec Desert Eyes, cette année musicale démarre de la meilleure des manières !  

Tracklist
01 - Cold
02 - A Name To A Face
03 - Desert Eyes
04 - Under The Waterline
05 - Faded !
06 - This Bridge May Ice In The Cold
07 - Pounding Heart
08 - Sons & Daughters
09 - The Innocent One
10 - Don't You Go

25 janvier 2019
Lafolie Records

www.facebook.com/thisisredeye
www.thisisredeye.com

15 janvier 2019

Maud Lübeck, Anne Paceo, Lyre le temps...

Il y a d'autres albums qui sortent ce mois-ci et qui sont passés dans mes petites oreilles, certains pourraient probablement vous plaire. Alors puisque vous traînez par ici, laissez-vous tenter ! Voici une petite sélection. 


Maud Lübeck - Divine
(18 janvier 2019)

Divine, le charme même. Divine, la chronique de l’amour renouvelé, un concept-album scénarisé par Maud Lübeck (ici auteur, compositeur, interprète et arrangeur). Il s’ouvre sur une rencontre délicieusement paralysante ("Divine") ; il s’achèvera par l’abandon de la très souchonienne "Cœur" et la prière faite aux cieux que ce "Dernier amour" ne se meure pas, comme les autres avant lui. Dans l’intervalle, tant d’atermoiements : la révélation ("Amoureuse"), la mémoire du vertige ("A deux"), la déclaration ("L’autre part"). La "Cardiophonie" d’une angoisse - peut-être - marque une respiration instrumentale avant un retour vers le passé : "Ne me dis pas" et "L’absente".

Sensibilité version Chanson Française et héritière de Barbara, Maud Lübeck possède tous les atouts pour charmer les plus sensibles des auditeurs avec des textes touchants et des mélodies prenantes. Un album intime, aérien, nostalgique, fragile... Une fragilité qui fait du bien.

Ecoutez Ne me dis pas



Anne Paceo - Bright Shadows
(25 janvier 2019)

« Je n’ai jamais aimé les frontières entre les styles. Ce sont les disquaires qui ont inventé ces cases, mais la musique, elle, dépasse tout ça. L’important est qu’elle parle au cœur, à l’âme, qu’elle provoque des émotions, qu’elle fasse voyager, qu’elle inspire. »

Avec Bright Shadows, Anne Paceo poursuit ses explorations sonores et mélodiques autour des voix et de l'électro, se jouant ainsi des frontières entre les genres musicaux. Un condensé d'audace musicale, où l'improvisation côtoie une structure longuement façonnée, où une pop exigeante entraîne l'auditeur dans chaque morceau, comme autant d'aventures humaines. 

Découvrez le morceau Nehanda
www.annepaceo.com




Lyre le temps - Clock Master
(14 janvier 2019)

Depuis ses débuts en 2009, le groupe strasbourgeois LYRE LE TEMPS  nous embarque dans un tourbillon qui mêle Swing, Electro et Hip hop, un peu comme si Cab Calloway faisait des claquettes sur une bordée de scratchs furieux ! 
Après avoir nous avoir plongé dans les bars enfumés des années 30 dans Prohibition Swing, ces infatigables gangsters du swing reviennent avec un 4ème album, Clock Master, un concentré de feel-good music qui devrait définitivement remettre les pendules à l’heure ! 12 nouveaux titres baignés d’euphorie contagieuse et cartoonesque, 12 pépites musicales imbibées de sonorités rap et de voltiges électroniques des plus dansantes : de quoi commencer l’année 2019 le sourire aux lèvres et les pieds scotchés au dancefloor.

Découvrez le clip An Other Part of the World
www.facebook.com/lyreletemps

11 janvier 2019

Collectif 13 - Chant Libre

Un petit peu de soleil dans les cœurs et les esprits en ce début d'année ça vous dit ? Collectif 13 c'est une musique aussi éclairante qu'un gilet jaune sur un rond-point, qui épingle haut et fort et sans langue de bois, les faits navrants d'une société qui part en vrille.


Sans être les portes paroles de quoi et de qui que ce soit, ils sont surtout une voix de plus qui cherche à lutter contre la déraison de cette époque qui nous pousse trop souvent à faire n'importe quoi. Et pas qu'une voix ! Puisqu'ici, on retrouve des chanteurs familiers pour ceux qui connaissent et aiment Tryo (Guizmo, Danelito), La Rue Ketanou (Mourad), Massilia Sound System (Gari) ainsi que Alee, DJ Ordoeuvre, Syrano, Max du groupe Le P'tit Son et Gerome, Erwann et Fred du groupe Le Pied de la Pompe. Du beau monde quoi. Une belle colonie de vacances aussi, pour eux. Pour nous aussi qui ressentons l'écho de leur musique vivifiante, authentique, artisanale aux sonorités reggae, rap, électro et rock. Porté par des valeurs fortes telles que la liberté, la fête, le partage et la solidarité, le collectif ne manque pas d'écorcher l'actualité, avec subtilité et une certaine acidité. Donald Trump y passe dans Trumperie, l'absurdité égocentrique des réseaux sociaux dans Réseau, le béton et l'âme artificielle de Dubaï, l'excessif phénomène de consommation dans Last Black Day, puis Invisible, hommage aux oubliés de la France d'en bas. Avec un mot d'ordre qui me saute aux oreilles : vivre. Il faut vivre, ou du moins survivre à ce monde, à cette époque que nous subissons plus que nous choisissons. Et si les choses pouvaient changer ? Et si la musique pouvait servir à éveiller les consciences ? C'est en tout cas l'effet qui transpire aux travers des chansons du Collectif 13. Vivre, et vivre dans la joie si possible. Il le faut. Des morceaux tels que Place au soleil, Tu vas t'y faire, Rien à foutre donnent par exemple une patate bien positive. Parce qu'il y a de l'humain là-dedans, et ce n'est pas une surprise quand on sait ce que font les membres ce collectif depuis des années. De l'humanité à coup de bonheur insolent et de fraîcheur musicale. Heureusement qu'il existe des artistes comme ça...


Le Collectif 13 débarque avec un deuxième album et sachez-le, y en aura pour tous les goûts musicaux. On chantonne, on sourit, on espère ou on se désole à l'écoute de ces nouvelles paroles ciselées par une inspiration naturelle et assumée. Un album essentiel à écouter pour un plaisir salvateur.

Tracklist
01 - Collègues
02 - Place au soleil
03 - Tu vas t'y faire
04 - Trumperie
05 - Invisible
06 - Collectif et tondus
07 - Réseau
08 - Tout petit déjà
09 - Last Black Day
10 - CQNP
11 - Rien à foutre
12 - Il arrive
13 - Dubaï
14 - Welcome
15 - Mon frère

18 janvier 2019
salut Ô

www.facebook.com/collectif13
www.collectif13.fr

7 janvier 2019

La sélection de janvier 2019

En sélectionnant le meilleur de la musique actuelle, Break musical vous propose chaque mois des découvertes et des nouveautés à ne louper sous aucun prétexte.



01 - Random - Eddy de Pretto
02 - Réseau - Collectif 13
03 - SOGH - Agop
04 - An Eagle in your Mind - Angola Moon
05 - Blame and Regret - Thomas Kahn
06 - Uman - Kokoroko
07 - Kooky Sun - Laure Briard
08 - I'm Never Gonna Let You Down Again - Balthazar
09 - Les sémaphores - Yves-Marie Bellot
10 - Lion - Da Capo
11 - The golden fascination - Richard Andrews
12 - I Get No Joy - Jade Bird
13 - Hearth Walking (album Géométries sous-cutanées) - Watine
14 - Petit Coeur - Les Ogres de Barback
15 - Il fait froid - DE CALM
16 - Comment - Marlène Rodriguez
17 - Cascade - Eiffel
18 - Bruno - Texas Menthol
19 - Grand Paon de Nuit - Palatine
20 - Sénescence - Antoine Sahler
21 - Ninja - The George Kaplan Conspiracy
22 - Par For The Course - Gaume
23 - Sunshine - KKC Orchestra
24 - Lily (Les années ont passé) - Velu
25 - Inspiration - Heiða Björg & the Kaos

Écoutez nos autres playlists sur soundsgood : soundsgood.co/break-musical



5 janvier 2019

Break musical à Bordeaux

Après Toulouse, après Rennes, après Brest, Break musical pose ses valises à Bordeaux. En farfouillant dans mes archives musicales, j'ai concocté cette petite playlist de quinze morceaux / quinze groupes-artistes que j'aime bien. Voir beaucoup.

Bonne écoute ! Et n'hésitez pas dans les commentaires à me faire part de vos coups de cœur musicaux de la région !




Écoutez les autres playlists sur soundsgood : soundsgood.co/break-musical

Poursuivez mon tour de France musical :
Break musical à Brest : https://play.soundsgood.co/playlist/break-musical-a-brest
Break musical à Toulouse : https://play.soundsgood.co/playlist/break-musical-a-toulouse

2 janvier 2019

Tom Bird - À distance égale

Vous avez une heure devant vous ? 
Installez-vous confortablement, branchez votre casque et laissez-vous bercer par l'un des plus intéressants EP de chanson française de ces derniers mois.


Émerveillement... le mot est faible. Fébrilement, j'ai mis le casque sur les oreilles, j'ai cliqué sur le bouton lecture et dès la première écoute j'ai eu ce genre de frisson qui arrive de temps en temps quand un album côté français est impressionnant, intriguant, transportant. La liste de superlatifs pour qualifier ce que représente cet artiste pour moi pourrait ne jamais s'arrêter tant la claque immense prise lors de la découvert de son premier EP Le cri du silence, sorti en 2016, résonne encore dans mes oreilles, dans ma tête et dans mon cœur. Pour l'amour des mots. Pour l'amour des sentiments couchés en chansons. J'aime ses mots, j'aime ses mélodies, j'aime le piano, j'aime les ballades à la guitare, j'aime sa voix. Elle vous enveloppe, et vous entraîne dans des histoires de bonhomme qui vit avec son temps et ses émotions. La beauté est mélancolique, mais l'espoir est rayonnant, doux moment à part. Résultat ? À distance égale est un petit disque de cinq grands morceaux pleines de sensibilités qu’interprète Tom Bird avec simplicité, authenticité, et un grain de voix chaleureux à donner envie d'amour, d'histoires qui se terminent bien, de premiers rendez-vous palpitants.


Elle vient de passer, mais 2018 continue de nous donner de grands crus de chansons françaises, et au milieu d'une liste improbable d'artistes fantastiques, je n'ose voir Tom Bird dans l’ombre, tant il mérite sa place dans vos cœurs... Cliquez, vibrez... 

Tracklist
01 - À distance égale
02 - Les dimanches
03 - Le givre
04 - Roi
05 - Les couloirs de ton corps

05 octobre 2018
Le cri du charbon

www.tombirdchanson.com
www.facebook.com/tombirdchanson

16 décembre 2018

La compil Break musical 2018

20 titres, plus d'une heure trente de musique : Voici ma sélection de 2018 et d'amour piochée parmi toutes les chroniques écrites sur break-musical.fr durant l'année. Un bon coup de retro dans les oreilles !


01 - Ending Satellites - While You Are Here
02 - Dominique A - La poésie
03 - BlauBird - Cradle Song
04 - Makja - Car née de doutes
05 - Miossec - Nous sommes
06 - Tample - Chimera
07 - Keep Dancing Inc - Rhum & Ginger Magic
08 - Part-Time Friends - Streets and Stories
09 - Amoure - Week-end à Rome
10 - Hurlements d'Léo - Luna de Papel
11 - Leïla Huissoud - La farce
12 - Moonlight Benjamin - Memwan
13 - Jamie Gallienne - Sophisticated Animal
14 - Les 3 fromages - Babos à la playa
15 - Cadillac - Game Over
16 - Fontaine Wallace - Architecte
17 - Alexis HK - Comme un ours
18 - Alain Bashung - Immortels
19 - Cali - Thank You Satan
20 - Rodrigue - Le château des sélénites (Unplugged Live)

15 décembre 2018

Duel - Palma pop

Si les albums étaient des friandises, Palma pop serait de ceux qui ne nous aide pas à lutter contre les calories. Lui est tellement sucré, coloré, acidulé, qui colle aux tympans comme un carambar qui colle aux dents. Sans édulcorant et terriblement addictif. 


Aux premières écoutes, ce disque a tout pour plaire. Une pop léchée, soigneuse et efficace. Le premier morceau Mantra fait son petit effet, c'est beau, c'est propre. Synthés chauffants, voix bashungnienne par moment, énergie contagieuse...  Chez Julien Boulfray et Brieuc Carnaille, tout est à sa place comme dans un jardin Zen, il n'y a pas un poil qui dépasse. À la vie, à la mort, a quelque chose de fiévreux, de beau dans sa ouate et ses chants suaves. D'érotique, somme toute. L'allégresse me prend. J'adore ce titre. S'en suit des morceaux moins vifs, aux rythmes plus posés. America, L'heure de gloire, Que viva el amor, sont assurément enregistrés avec enthousiasme. Musicalement, on est bien sûr dans un univers archiconnu bourré de superbes influences (Bashung, Daho, Betrand Belin, Alain Souchon), mais c’est solide du début à la fin avec quelques excellentes pointes réjouissantes. J'en demande pas souvent plus, surtout quand il s'agit de bonnes friandises comme celle-ci. Seul bémol, c'est un EP. Dommage pour les gourmands... 


Duel, c’est donc une valeur sûre. Palma pop ne révolutionnera pas la musique pop, mais ne va pas appauvrir pour autant la scène pop française. Bien au contraire, l’album frappe dans le mile avec ses pièces mélodieuses entraînantes et pimpantes qui donnent envie de se dandiner. Donc efficace.

Tracklist
01 - Mantra
02 - À la vie, à la mort
03 - America
04 - L'heure de gloire
05 - Que viva el amor
06 - À la vie, à la mort (radio edit)

07 décembre 2018
Beaucoup music



12 décembre 2018

Les 20 albums de 2018 les plus excitants pour Break musical

2018 fut une superbe année musicalement, voir même carrément excitante grâce à une flopée de disques époustouflants, de chouettes découvertes et de belles confirmations. Voici donc ma liste de ces 20 albums qui vont me suivre longtemps... 



1 - MICHAEL WOOKEY - HOLLYWOOD HEX
Sortie le 06 avril 2018
We Are Unique Records
"Dernier morceau, ultime berceuse, Small voice of calm, La voix ici, survole les splendeurs édifiées par une mélodie minimaliste, épousée à une orchestration juste monstrueuse. Je ferme les yeux... Les fantômes dansent... Le disque s'arrête... Je retrouve le silence... Le repos d'après la tempête... Chef d'oeuvre en vue. "  Lire la chronique complète sur Break musical


DECOUVREZ LES ALBUMS EN PLAYLIST
A LA FIN DE L'ARTICLE


2 - MARIANNE FAITHFULL - NEGATIVE CAPABILITY
Sortie le 02 novembre 2018BMG
"Voilà un disque chargé de mélancolie où une voix expressive rendue rugueuse et approfondie par le temps et la vie m'envahi de frissons. Son dernier album est un recueil de chansons émouvantes et majestueuses qui traitent du vieillissement, de la douleur, de la perte et de la solitude. C'est bouleversant et c'est beau. Terriblement beau."  


3 - SHAME - SONGS OF PRAISE
Sortie le 12 janvier 2018
Dead Oceans
"Un premier album qui respire le rock. Sans fioritures, innocent, pure, sauvage. Ok, ces jeunes-là imitent leurs glorieux ainés, et ils se plantent même pas Ce groupe de Londres à tout d'un grand. 
Claque ! Et ça fait du bien !" 


4 - MIOSSEC - LES RESCAPES
Sortie le 28 octobre 2018
Les éditions pas terrible
"Sentiments déchaînés, pulsions qui débordent, ici, on vogue les yeux bandés entre tempêtes de bord de mer et montagne russe. Plus près du corps, Plus près du cœur. Sans pitié, Miossec frappe encore et d'album en album s'impose comme celui qui... L'artiste qui..." Lire la chronique complète sur Break musical


5 - ANDREW SWEENY - FREE THE PRISONERS
Sortie le 28 avril 2017
Rainchild Records & Zamora Label
"Avec le temps qu'il fait dehors et en écoutant le nouvel album de Andrew Sweeny, j'ai envie de monter à cheval et d'aller me perdre au pied du Mont Robson. Un stetson sur la tête, le cœur lourd de chagrins mais les yeux tournés vers l'essentiel, la vie...Lire la chronique complète sur Break musical

6 - THE LIMANANAS - SHADOW PEOPLE
Sortie le 19 janvier 2018
Because Music
"Adoubé internationalement par le public autant que par la critique, le duo perpignannais livre un rock sans concession, pur et dur, qui sent bon la sueur. Des relents blues, des relents psychés, un peu de Gainsbourg dans l'attitude et de jolis invités font de cette sortie une jolie réussite.


7 - ALAIN BASHUNG - EN AMONT
Sortie le 23 novembre 2018
Barclay
"Quelques coups de cordes dès les premières secondes de Immortels et l’ascenseur émotionnel monte, monte, monte... Et efface en quelques secondes les réserves que j'avais concernant les albums posthumes. Oh, il s'agit de Bashung !."  Lire la chronique complète sur Break musical


8 - NATHANIEL RATELIFF & THE NIGHTS SWEATS - TEARING AT THE SEAMS
Sortie le 09 mars 2018
Stax Records
"Nathaniel Rateliff & The Night Sweats nous ont préparé un album Blues-Rock détonant et parfaitement maîtrisé pouvant tendre vers la Country-Funk grâce à la voix du chanteur. Je ferme les yeux, je m'évade de l'autre côté de l'Atlantique. Classe !"


9 - NO MONEY KIDS - TROUBLE
"J'ai l'album depuis deux mois et je n'arrive pas à trouver le temps de lui écrire une chronique. Elle viendra tôt ou tard, mais l'enthousiasme que j'ai pour celui-ci est exactement le même que pour l'album précédent Hear The Silence. Un grand moment musical, volume à fond !Lire les articles sur No Money Kids


10 - PALE GREY - GHOSTS
Sortie le 09 mars 2018
JauneOrange
"Waves c'est ce genre d'album que l'on glisse dans son lecteur, pour une belle pause mélancolique et mélodique un dimanche après-midi d'hiver, ou une soirée d'automne, ou les écouteurs dans les oreilles, en maillot sur une serviette, sur une plage, le regard à l'horizon, Pale Grey pour les émotions..."  Lire la chronique sur Break musical


DÉCOUVREZ LES ALBUMS EN PLAYLIST
A LA FIN DE L'ARTICLE


11 - JONATHAN BREE - SLEEPWALKING
Sortie le 08 juin 2018
Lil' Chief Records
"Le troisième album de Jonathan Bree, Sleepwalking, est un petit bijou de pop orchestrale en clair obscur : les mélodies tendance sixties sont impeccables et ciselées à la perfection, les arrangements de cordes sont somptueux."


12 - BLAUBIRD - RISING / LA FIN DE LA TRISTESSE
Sortie le 21 septembre 2018
Elles et O / Differ-Ant
"Une voix qui perce les nuages, une voix qui s'impose d'elle-même et dont il est difficile de lui résister. Ici, le plus anodin des détails, la moindre note, le simple mot, s'accrochent à mon quotidien et suffisent à créer un manque immense dès que l'album se termine."  Lire la chronique complète sur Break musical


13 - SAFIA NOLIN - DANS LE NOIR
Sortie le 05 octobre 2018
Bonsound
"J'ai découvert Safia Nolin un peu par hasard sur Bandcamp l'année dernière. Deux-trois chansons vite écoutées et sans plus. Puis je suis allé la voir en concert, un dimanche après-midi de novembre dans une MJC de Rennes. Une claque. Un grand moment triste, drôle, tendre et vivant.


14 - EELS - THE DECONSTRUCTION
Sortie le 06 avril 2018
E Works Records 
"Les Californiens de Eels nous reviennent avec The Deconstruction un douzième album très inspiré et comme toujours animé par l'âme torturée. c’est toujours la même mélancolie, les mêmes tristesses mise en musique de manière bouleversante par Mark Everett toujours aussi passionnant que discret.


15 - EDDY DE PRETTO - CURE
Sortie le 02 mars 2018
Digital Distribution Serbia
"Sincère, mouvant, fidèle et important, Eddy de Pretto s'est fendu d'un des plus grands albums de notre époque. Un fantasme de Pretto eddyfiant !"  Lire la chronique complète sur Break musical


16 - WOODY MURDER MYSTERY - LOST IN BEAUCAIRE
Sortie le 25 mai 2018
Freemount Records
"Voilà donc un bien joli album pour les âmes en quête de rêves, d'intrigues, d'errance et d'évasion. Laissez-vous prendre par ce Lost in Beaucaire, il va vous surprendre tout en vous faisant du bien."  Lire la chronique complète sur Break musical


17 - NOE TALBOT - LAISSER LE POSTE OUVERT
Sortie le 08 juin 2018
Slam Disques
"Noé c'est du punk, du folk, du pop, de la route et des amis. C'est comme ça que le jeune auteur-compositeur-interprète québécois se présente. Un condensé de vie, d'amour et d'amitié qui se ressent sur ses disques et qui se trouve contagieux."  Lire la chronique complète sur Break musical


18 - DOMINIQUE A - LA FRAGILITE
Sortie le 05 octobre 2018
Wagram Music
"Je ne connais pas d'album qui porte mieux son nom. Ici, une fragilité se glisse comme un murmure calme à votre oreille, qui vous sonde et cherche à vibrer au plus profond de vous."  Lire la chronique complète sur Break musical


19 - MARK KNOPFLER - DOWN THE ROAD WHEREVER
Sortie le 06 novembre 2018
Virgin
"Adepte des sonorités bluesy-jazzy et des solos planants ? Alors cet album est fait pour vous ! Fermez les yeux, Mark Knopfler vous embarque dans un voyage musical sur la côte ouest américaine..."


20 - MAKJA - NE TE RETOURNE PAS
Sortie le 05 octobre 2018
Wagram Music
"Makja est un poète sonore au timbre et au rythme solennel qui monte très haut dans la stratosphère musicale, à tel point que les particules de ses mots s'évaporent infiniment dans l'air. Certainement pour mieux respirer ses rares atomes de poésie et de lumière en suspension dans le temps. Qu'est-ce que ça fait du bien..."  Lire la chronique complète sur Break musical


⟶ Découvrir également les 20 albums de 2017 les plus excitants pour Break musical ←

 
© since 2014
-->