Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

14 novembre 2017

Chouf - Volatils

Après ma première écoute de Volatils, le petit dernier de Chouf, j’ai eu envie de serrer le grand gaillard dans mes bras. Chouf quand il chante, il prend un maximum de place dans le cœur pour y faire naître des trucs positifs et heureux qui pétillent.


Heureuse est mon âme, ou comme les paroles accompagnées d’un rock qui s’étire sous d'autres styles. Et l'auditeur qui découvre ce quatrième album vole de surprises en surprises. En plus de la musique qui voyage en terres rock, jazz, swing et chanson française, l'écriture de l'artiste est également incroyable. Sous ses airs de crooner, Chouf perpétue l'esprit de Brassens et rien que pour ça j'ai envie de le serrer dans mes bras. Quelle bonne idée de chanter en français, car poétiquement, ses mots sont un régal. Des mots hauts comme ceux d'un Christian Olivier, des mots forts comme ceux d'un Mano Solo, des mots justes comme ceux d'un Magyd Cherfi, des mots doux comme ceux d'un Dimoné qui réalise l'album. Oui, mais au milieu de ces belles influences, c’est l’esprit qui est différent. Chouf fait du Chouf, avec ses doutes et ses espoirs face à ce monde sous tension dans lequel nous vivons, de façon clair avec une écriture directe. Ça va péter nous prévient-il dans un élan de cuivres torrides. (voir le clip) Quatrième morceau d'un album qui s'embrase jusqu'à ce que retentit Le cimetière des oiseaux, magnifique chanson sur les migrants où les métaphores dansent sur un roots fédérateur. Monte, monte le volume ! Pour pleurer sur les larmes de la trompette dans Nuits de silences, chanson pour sa grand-mère... J'ai tellement de frissons que j'ai envie de serrer ce grand gaillard dans mes bras. Il y a aussi Des Aveugles, sublime texte sur les peurs et les questionnements de l'enfance puisé dans le carnet de poésies de Christian Olivier. Difficile dès lors, de ne pas faire le rapprochement avec le chanteur des Têtes Raides tant le timbre de voix de Chouf lui fait joliment écho. Monte, monte le volume ! Pour s'extasier aussi sur Êtres Jetables et de sa réalité frappante et navrante, face à ce trop plein de technologie qui rend l’homme virtuel, volatil et inintéressant. Au final, rien ne sera plus précieux que notre humanité, c'est tout l'ensemble de ce bel album qui me le fait dire. Un disque à serrer d'urgence et bien fort dans ses bras. 


Chouf c'est un vrai poète des temps modernes ! Comme ceux qui rendent la vie mieux, vraie. Sa musique et ses mots prennent un maximum de place dans le cœur pour y faire naître des trucs positifs et heureux qui pétillent. Des artistes comme celui-ci, bordel qu'est-ce que ça fait du bien !

Tracklist
01 - Êtres Jetables
02 - Magie Noire
03 - Des Aveugles
04 - Ça Va Péter
05 - Le Cimetière Des Oiseaux
06 - Baby Doll
07 - Fugitive
08 - Nuit De Silences
09 - Vie De Vertige
10 - Se Quitter

avatar
isa
27 novembre 2017 à 18:48

Chouf, j'en ai entendu parler via Manu Galure (le même qui effectue actuellement un tour de France à pieds et en chansons, j'adore le principe !)
Très chouette chronique qui donne envie de l'écouter, renforcée par l'extrait proposé et celui mis en lien qui tous deux me plaisent beaucoup !

Reply
 
© since 2014
-->