Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.

6 mai 2019

Elisapie - Una

ELISAPIE, c'est l'étoile montante venue de l’Arctique. Une vraie belle étoile filante qui illumine une pop-folk émouvante, sensible. La preuve avec Una, nouveau clip présenté en trois parties, que l'on peut retrouver dans son dernier album The Ballad of the Runaway Girl. Premières notes et le ton est posé, je me laisse avoir une nouvelle fois, j'ai le cœur qui fond... Parce que l'émotion - outre musicale - se présente ici par la rencontre entre l'artiste et sa mère biologique, qui fut contraint de faire adopter sa fille.


Lisez le texte qui suit pour connaitre l'origine de cette chanson, puis allez écouter, regarder, plonger dans cette oeuvre profonde, enivrante et porteuse d'amour, d'humanité, galvanisée par l'interprétation magistrale d'Elisapie. 

Avec cette chanson, Elisapie puise son inspiration dans un des moments les plus marquants de sa vie.  Una - qui signifie « tiens » en Inuktitut - a été écrite par la chanteuse, pour sa mère biologique. La pièce prend la forme d’une lettre ouverte dans laquelle elle lui demande ce qu’elle a ressenti lorsqu’elle l’a donnée en adoption quelques jours après sa venue au monde. C’est à la naissance de son deuxième enfant qu’Elisapie est frappée par des questionnements profonds. Comment sa mère biologique a-t-elle pu la laisser partir dans les bras d’une autre mère ?
Dans le Grand Nord, chez les Inuits, l’adoption est un phénomène courant. Elle est un régulateur démographique dans cet endroit du monde où les conditions de vie sont extrêmes et la survie au centre des préoccupations des familles et ce, depuis que ce peuple s’y est installé il y a 10,000 ans. Souvent, l’adoption est décidée par les aînés pour notamment équilibrer le nombre d’enfants dans chaque famille.
Ce vidéoclip poétique - présenté en trois parties et réalisé par Frédérique Bérubé - met en lumière de façon symbolique les défis rencontrés par la chanteuse Inuk suite à son adoption. Ainsi, ses images mettent en scène le rapport à la mère absente, qui apparaît comme un miroir à sa propre maternité. C’est aussi un clip qui aborde l’amour et le manque de cet amour maternel. Dans la première partie, on entend Elisapie s’adresser à sa mère, Eva. La troisième partie fait écho à la première puisque la vraie Eva s’expose devant la caméra pour répondre aux questionnement de sa fille biologique.

Part I - "The Questions"


Part II - "Una"


Part III - "The Answers"



 
© since 2014
-->