13 décembre 2019

Depuis 2006, The Hyènes n'a pas soufflé une seconde.

La BO d' "Enfermé dehors" d'Albert Dupontel, deux albums, deux tournées, un "Bordel Tour" avec Cali, un Bd Concert "Au vent mauvais", des créations originales, de nombreuses collaborations, au total plus de 400 concerts en France, Suisse, Belgique, Espagne et même la perfide Albion de Boris Johnson.

Cet automne The Hyènes n'entend pas en rester là avec la sortie d'un nouvel EP Ça s'arrête jamais le 11 octobre et un tour de chauffe en clubs. L'EP se compose de 5 titres, dont 3 originaux, "Plus dark que Vador", ou le masochisme de la loose; "S'il avait fait beau", une sacrée chanson d'amour non-hypocrite; et "Ça s'arrête jamais", l'hymne disco rock du groupe. Ces titres en français sont suivis de 2 reprises : "Neat Neat Neat" de The Damned, groupe culte de la scène punk historique, et "Suicidez-vous le peuple est mort" de Jean-Louis Murat, où la cold wave originale a été revue en rock sec et fuzzé, magistralement.


Ça s'arrête jamais !
On dormira quand on s'ra mort !

Dossier de presse

The Hyènes :
Vincent Bosler (The Very Small Orchestra) : chant, guitare ; Denis Barthe (Noir Désir) : batterie, Olivier Mathios (Mountain Men) : basse ; Luc Robène (Strychnine, Arno Futur) : guitare

www.facebook.com/TheHyenes


Commentaire(s) :