Rodrigue - À Fuck Toute ~ À Love Toute

Petite rétrospective. 2011. À cette époque, je n'avais rien demandé. Elle était tranquille ma vie, j'aimais la musique comme tout le monde, je faisais semblant de m'y connaître un peu. Je l'écoutais, souvent insouciant. Jusqu'à ce que Rodrigue fasse son apparition dans ma discographie sans prévenir. Et depuis... À Love Toute !


À Fuck toute ~ À Love Toute, ça c'est Rodrigue.
Un quatrième album vient de sortir pour donner encore une fois l'impression que la musique prend une autre définition dès qu'elle se veut artistique. Lui, je le classe dans une autre dimension, parce que plonger dans l'univers de cet artiste singulier, c'est redécouvrir ce que l'on aime le plus dans la musique. Parce qu'à bien l'écouter, Rodrigue n'est pas qu'un musicien, c'est un magicien, c'est un créateur d'émotions. Ses chansons sont comme les couleurs d'un peintre. Ambiance. De ma vie, il fait ce qu'il veut avec ses œuvres, son art. Parce qu'il est libre. Il est fou de cette liberté de jouer sa musique pour produire ces émotions après lesquelles on passe notre temps à courir souvent en vain. Il use sa guitare et sa plume pour exister réellement. Pour partager essentiellement. Pour contaminer vraiment. Contagieuses émotions. Fusionnelles. J'ai le cœur qui vibre. Pour s'en rendre compte, suffit d'écouter Atteinte à l'intégrité d'un cadavre. Magnifique non ? Mais d'où prend-il toute cette force, toute cette richesse, toute cette profondeur ? Je dévore la suite. Les émotions se suivent, se répondent. Les mots et la musique s'élancent d'une communication instantanée, fusionnelle, romantique. Surprenant à la première écoute, surprenant à la deuxième, surprenant à toutes les autres, À Fuck toute ~ À Love Toute est déjà un disque qui à sa place en moi. Ce qui ressort des morceaux comme Au Galop, Magnifiques ennemis, Nous : Somme, Prey - Monseigneur l'hiver,  est honnête, brut, doux, calme à la fois. Une rage poétique qui fait vivre, quelque chose d'unique, une audace transcendante. Je vais sûrement me faire huer par les grands connaisseurs, mais depuis que Jacques Higelin est parti, je cherche, je cherche, je cherche et il n'y a que chez Rodrigue que je retrouve ces mêmes sensations qui me giclées à la tronche, quand plus jeune, j'usé les albums BBH75Champagne pour tout le monde et Caviar pour les autres ou encore 82... Un sacré rocker, limite punk sur les bords (Réouverture du Tigre), électrique, fou, fou, fou heureux...  À Fuck Toute ~ À Love Toute dont la réalisation est sublime, ne fait pas que s'écouter, il se vit aussi. Il traduit des pulsions enfouies. Un besoin de liberté, de respirer, l'instinct parle, les notes sortent de l'intérieur et ça prend systématiquement les tripes. Voilà ce que me fait la musique de Rodrigue... Dernière virée avant la nuit... Un dernier titre enjoué... Voilà comment s'achève ce qui est pour moi un magnifique album de l'un des plus prometteurs artistes de sa génération. 


Alors pendant quelques minutes, abandonnez-vous à Rodrigue, laissez remplir votre âme par ce quatrième album, fruit d'une belle âme humaine. La virtuosité alliée à la créativité, pour des plaisirs à l'infini... 

Tracklist
01 - A Fuck Toute
02 - Au Galop
03 - Atteinte à l'intégrité d'un cadavre
04 - Réouverture du Tigre
05 - Monokini
06 - Magnifiques Ennemis
07 - Cicatrice
08 - Félin
09 - L'araignée
10 - Money Vacarme
11 - Nous : Somme
12 - Moi Jean Sébastien Bach
13 - Prey - Monseigneur l'hiver
14 - Dernière virée avant la nuit

10 janvier 2020
Fragments des Arts


www.facebook.com/rodrigueweb
www.rodrigueweb.com

Commentaires

  1. Cool, je sais quel est le prochain album que je vais écouter. Pour avoir déjà écouté Atteinte à l'intégrité d'un cadavre, que Rodrigue nous a dévoilée il y a quelque temps déjà, je l'ai beaucoup aimée. Artiste singulier, je trouve que ça le définit bien. Un univers particulier et donc pas forcément accessible à tout le monde, mais un univers tout à fait intéressant, et plein de poésie.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire