22 mars 2020

Viktor & The Haters vient de sortir son premier album, accrochez-vous et bienvenue dans un univers synthétique où le punk le plus ravageur s’invite au milieu du rap.


Bio : “Si les nuits sont longues, c’est que la vie est courte ». Et c’est une nuit en 2017, entre deux discussions autour de Bukowski et Despentes, que Viktor fera la rencontre des Haters : nébuleuse dont les figures de proue sont Cyrille Sudraud (Guitariste, Hushpuppies), Maître Madj (DJ, Assassin) et Raphaël Otchakowsky (Trio-Skyzo-Phony) qui accompagnent Viktor sur scène. Comme dit le dicton : “Haters Gonna Hate” et ensemble ils prennent un malin plaisir à pousser la disto de guitare dans les gigs hip-hop, défendre la poésie cérébrale dans les bars punk et monter les basses électroniques sur les scènes chanson : la collision “Viktor & The Haters” est née. Un projet rejoint également en studio par Ossama, le guitariste Yan Péchin (Bashung-Miossec-Fontaine), JM (No Money Kids) ou encore Dj Moktarr, eux-mêmes suivis d’une horde de Haters sympathisants d’un post-rap dont le leitmotiv est d’exploser les barrières musicales et donner vie à une poésie surréaliste, marginale et contemporaine. « L’esthétique du choc », où des « îles sans péage » émergent de battements urbains mécaniques, où des petits morceaux d’espoir naissent sur fond de No Future.

Viktor and The Haters propose une musique choc, un rap qui crache, à coup de guitare cinglante expressive, de basse excessive qui claque, de batterie féroce, et d'un chant exaspéré dont la rage semble indispensable pour exprimer des textes poignants chargés d'ironie et de révolte très haut et très fort. Ça envoie du lourd ! Chaque son est une tuerie, dans l'air du temps, les morceaux sont fédérateurs et ça défoule. Pour preuve, après une sale journée rien de meilleur que d'écouter Blackout (I) pour une évacuation frénétique totale. Viktor and The Haters casse les codes pour mieux Trasher l'époque, la Collision est violente, Ici ça brûle ! tout autour de nous, le groupe déboule pour un coup d'boule, et je ne m'y attendait pas.
Une découverte badass !


La découverte de ce groupe avec son nouvel album me laisse une émotion vive, une sensation de fraîcheur et de chamboulement dans ma jungle musicale. Probablement un des albums les plus puissants de 2019, conçu pour s’étaler dans le temps, même si l'avenir est difficile à prédire. Bitch !

Tracklist
01 - Ici ça brûle !
02 - N'être qu'une main
03 - Une vie de loup
04 - Collision
05 - Trasher l'époque
06 - Blackout
07 - Bitch
08 - J'dois être guedin
09 - Sous le même jour
10 - Vive le fuck !!!

06 décembre 2019

www.facebook.com/ViktorAndTheHaters
www.viktorandthehaters.bandcamp.com

Commentaire(s) :