Kimon Kirk - Altitude

Lorsque Bruce Springsteen raconte sa rencontre avec Mike Appel, qui le présentera ensuite à John Hammond, dans les bureaux de Laurel Canyon Productions, il parle les box dans lesquels des auteurs travaillent à pondre les hits de demain (page 199 de Born To Run. Enfin selon l'édition j'imagine).

En étant peu regardant sur un éventuel anachronisme, Kimon Kirk pourrait faire parti de l'un d'eux. Un de ces artistes jusque là resté dans l'ombre de ses collaborations, avec notamment Aimee Mann, Lori McKenna ou Angus & Julia stone. Un "lecturer" invité (prononcez Maître de Conférence) en songwriting qui délaisse les bancs confortables de Berkeley pour le grand saut dans le vide qui consiste à sortir ses morceaux. Sous son propre nom.

Le résultat nous sort du froid et de la nuit hivernale pour nous déposer sur le sable chaud d'une plage Californienne un soir d'été. Avec dans l'air du jour se finissant des mélodies et des arrangements qui rappellent Jacksone Browne, REM, Beck ou encore Brian Wilson. Plus agréable qu'un comprimé de vitamine D et un radiateur thermostat 11.

Dossier de presse / 19 février 2021 / www.facebook.com/kimonkirkmusic

Commentaires