Huckleberry Finn Jr - En route pour la gloire

Et si les aventures d’Huckleberry Finn l’ami de Tom Sawyer , avait eu une suite? Et si son radeau l’avait mené jusqu’à la Nouvelle Orléans, puis qu’il s’était embarqué pour un voyage au long cours durant lequel il accostait à Marseille? Là sous le charme de la ville il aurait décidé d’y rester et il y aurait de surcroît rencontré Banjo*, un docker noir américain avec qui il aurait monté un groupe de jazz dans les bas-fonds de la cité phocéenne… C’est en tous cas ce que son arrière , arrière petit-fils Huckleberry Finn Junior, assure.

Et il est vrai que les ressemblances sont nombreuses… Tout comme son aîné, Junior fuit la civilisation, les conventions et les normes sociales. Autodidacte, touche à tout , il traine sa musique comme on traine un baluchon, avec le plus strict nécessaire. Aussi peu fréquentable que son aîné, il erre à sa guise, d’un courant musical à un autre, s’affranchissant des modes et des tendances, à l’aise comme dans de vieilles nippes. Car ce quadragénaire a « trimardé » sa guitare, ses chansons et son allure débonnaire aux quatre coins du globe , perpétuant ainsi le mythe du hobo, figure mythique de l’imaginaire américain, épris de liberté.

Son premier album « En route pour la gloire », enregistré en partie sur un 8 pistes cassette, combine banjo, guitare slide , guimbarde, harmonica, dans un registre « Folk néo Old-School ». Chanté en français, le flow est inspiré par les chanteurs folk américains des années cinquante et soixante.. Emprunts d’ironie, de satyre, de révolte et d’humanisme, ces chansons sont à l’image de son auteur authentique et en dehors d’un mode dont il fuit les contraintes.

Descendant direct du héros de Marc Twain, Huckleberry Finn Junior, personnage atypique et sincère, a gardé de son aïeul la nonchalance, l’impertinence et ce goût pour l’aventure. Hobo musical, débrouillard et optimiste, il sillonne les contrées musicales avec la liberté et l’insouciance de ceux qui voyagent sans billet. Du Bluegrass au Folk , du Cajun au Blues, il vagabonde, pieds nus, à l’image de son aîné, posant un regard ingénu sur les contradictions du monde qui l’entoure.

Dossier de presse

21 mai 2021 chez La Maison Dans l'Arbre Prod / www.facebook.com/HuckleberryFinnJunior

Commentaires