La bomba ska-rock de Bosnie-Herzégovine est de retour avec un nouvel album #fakenews, qui va assurément nous faire secouer quelques neurones et surtout nous décroûter quelques muscles. 

Le premier titre explique clairement où nous mettons les pieds. Un délicieux ska-punk-électro à la saveur Manu Chao et au rythme Balkan, vient déferler dans mes oreilles. Cross The Line détonne d'entrée, c'est explosif voir jouissif. Les deux à la fois probablement. Volume à fond. Puis vient Space Song et Minimal, et là, il n'est plus question que de ska-rock mais d'une fusion d'horizons différents, d'éruptions musicales, d'explosions de frontières. Il n'y a plus de genres, plus vraiment de styles, pas vraiment le temps de souffler, la musique de Dubioza Kolektiv réunit toutes les communautés, cultive les différences et dénonce les entraves de cette société. Clairement d'utilité sociale, à l'heure où la propagande et la désinformation font des ravages sur les réseaux sociaux, les sept trublions démystifient et ridiculisent l'intox et chantent qu'il est temps d'ouvrir les yeux. Sans tomber dans la mystification, mais avec joie et humour, le jaune de la pochette reflète comme un rayon de soleil sur le gris de la civilisation. C'est de l'amour humanitaire, des mains tendues pour danser et s'ouvrir en cassant les murs. Neuf titres pour un joyeux bordel. Face A, des invités de prestige. Je découvre avec régal les Mexicains Los De Abajo sur Hoy Marijuana, Toma Feterman de La Caravane Passe ou encore Soviet Suprem vient pousser la chansonnette sur le survitaminé et fantastique Minimal. L'occasion aussi de découvrir l'univers de Robby Megabyte le premier robot rockeur de Bosnie avec Take My Job Away. Moi qui peste souvent contre l'intelligence artificielle et la robotisation de notre quotidien, j'adhère. "Ouvrir les yeux" tel pourrait être le credo du collectif, alors je les ouvre et je veux comprendre. 
Sur la deuxième partie de l'album, je souris en écoutant l'excellent French Song feat.Sandrine Cacheton (pour ceux qui ont la référence). Petite touche d'intégration en humour et en déclaration d'amour, on ouvre évidemment les bras au groupe, nuestra casa es su casa ! Naša kuća je vaša kuća ! Pour sûr, et je ne suis pas le seul, les milliers de spectateurs qui vont suer de bonheur sur la tournée française (en cours et cet été) de Dubioza Kolektiv seront de mon avis ! "Bonjour merci ! Merci à la vie !" ça va scander fort dans les chaumières et faire lever quelques doigts ! L'album se termine comme il avait commencé, par une explosion sonore et sensorielle. Wild Wild East est un feu d'artifice final où le hip-hop s'embrase dans une danse tzigane folle. On en redemande ! 

Rebelles et festifs, incisifs et engagés, porte-parole des minorités et souffre-douleur pour les autres, Dubioza Kolektiv répandent, au-delà des frontières de la Bosnie-Herzégovine leur savante musique vivante. Ça, c'est une bonne propagande !

Tracklist
01 - Cross The Line feat.Manu Chao
02 - Space Song feat.Earl Sixteen
03 - Minimal feat.Soviet Suprem
04 - Hoy Marijuana feat.Los De Abajo
05 - Take My Job Away feat.Robby Megabyte
06 - Don't Stop
07 - French Song
08 - Dumb
09 - Wild Wild East

15 avril 2022
Zn Productions / Baco Distribution


www.deezer.com/fakenews
www.dubioza.org