photo Laurent Guizard
photo Laurent Guizard

Le 30 juillet 2022 une annonce tombe : "The end of Santa Cruz". Clap final sur vingt ans de musique et sept albums studios. Confus et bouleversé par cette nouvelle qui n'est pas moins hurlante de tristesse, je retourne en moi-même avec quelques disques sous les bras que j'enlace très fort, me laissant à nouveau bercer par les douces complaintes folk-blues-post-rock de ces élégants Rennais.

Santa Cruz c'est beau à jamais. Les yeux s'ouvrent toujours lorsque le vent se lève sur une nouvelle aventure, lorsque tout doit s’achever et qu'il va falloir faire avec, qu'il faut tenter de vivre autrement à présent. Trouver de nouveaux orgasmes musicaux... Cette musique pour moi ? C'est un seul souffle d'une note et mon cœur semble à chaque fois jaillir de ma poitrine en une émulsion de sentiments. Explosions de beaux sentiments. Bam boum : feux d'artifices d'accords, les frissons gagnent mon corps, se répandant par delà l'épiderme jusque dans la nuque m'obligeant à refermer les yeux systématiquement, casque sur les oreilles. Rien ne m'échappe ainsi. Et de cette façon, aujourd'hui et demain, Santa Cruz sera toujours là, quelque part au chaud, dans les souvenirs. Les yeux toujours clos avec cette compilation chérie qui tourne en boucle souvent, aux vingt-cinq morceaux qui me font le plus vibrer.

01 - Sad and lonely
02 - 5:AM
03 - Sesame noodles
04 - Radio talking
05 - Flowers my friends
06 - Alcohol spirits and wine
07 - The ways it is
08 - Highway 84
09 - You know i'm no good
10 - Last man on earth
11 - What's happening here
12 - Baby baboons
13 - Ashes
14 - Betrayal and conspiracy
15 - After supper
16 - Noise around
17 - Walking in the snow
18 - Before the rain
19 - I don't drink water
20 - Happy and safe
21 - Summer dies tomorrow
22 - Uneasy money
23 - Where were you
24 - River guard
25 - On my way back