dEUS - How To Replace It (2023)

dEUS est de retour.

J'ai été foudroyé par son premier titre éponyme How To Replace It. Dix ans après Following Sea leur dernier album studio, dEUS revient faire l'actualité. Tant mieux. Pour moi, la Belgique c'est ça. Puisque Arno n'est plus, on a tous besoin aujourd'hui d'un nouvel album de dEUS dans notre vie. Dans ce monde résiliant, je m'ouvre à ce huitième album les yeux fermés.

Même si Tom Barman le chante à la fin du disque : "- Ça vaut le coup mais c’était mieux avant...", les grandes et bonnes retrouvailles ne se jugent pas, pas si vite ! Laissez-moi infuser la saveur de la nouveauté s'il vous plaît. Mes grands yeux sous les lunettes noires vacillent. C'est beau quand même de découvrir de nouveaux titres de ce groupe majeur. Man Of The House, sensation rock, quant à 1989, sensation Cohen... C'était long dix ans quand même.

D’aussi loin que je me souviennes, j'ai très vite accroché à l'univers de dEUS parce que c'est un groupe capable d'ouvrir les portes, de dégager nos horizons d'auditeurs souvent bornés. Simple Pleasures est une preuve de ces ouvertures volontaires. Pour moi, c'est une incursion dans un hip-hop so 90's, difficile d'accès et finalement très enrichissant. 

Les années passent, des chapitres se ferment, d'autres s’ouvrent, mais le sang coule toujours, Never Get You High, oxyde l'âme puis Love Breaks Down rend mon cœur de buse éponge. Lancinant à mourir, le ciel est gris mais il fait chaud. Quelques interludes, une production propre, des chansons évidentes et enfin Le blues Polaire à tomber par terre pour conclure cette résurrection saluée.


Tracklist
01 - How To Replace It
02 - Must Have Been New
03 - Man Of The House
04 - 1989
05 - Faux Bamboo
06 - Dream Is A Giver
07 - Pirates
08 - Simple Pleasures
09 - Why Think It Over (Cadillac)
10 - Love Breaks Down
11 - Le Blues Polaire

17 février 2023
PIAS


www.deus.be

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)