Clara Ysé - Oceano Nox (2023)

Malgré les avertissements que je me suis noté lorsque j'ai entendu le premier single Douce, diffusé quelques mois avant la sortie du premier album de Clara Ysé, je me suis pourtant retrouvé rapidement happé et émerveillé dès les premières écoutes. Mon attente impatiente pour cet album n'a pas été vaine, car je n'aurais jamais imaginé ressentir autant d'émotions et de bouillonnement à son écoute. Oceano Nox a transcendé mes attentes, m'emportant dans un tourbillon de sensations inattendues et formidables.

Rapidement, l'univers musical empreint d'émotions et de vibrations corporelles de Clara Ysé me saisit dès les premières notes de Pyromanes. La plume de cette artiste parvient à me susciter de nombreuses admirations au fil de compositions puissantes et profondes, à l'image L'étoile et de Le monde s'est dédoublé. Son interprétation majestueuse et flamboyante se caractérise par une grande variété de contrastes. Tantôt exprimant une colère contenue dans l'un des plus beaux titres de cette année musicale : Douce, tantôt plongeant dans l'introspection avec Lettre à M et La Maison, Clara Ysé parvient à tisser une trame émotionnelle authentique à laquelle je m'accroche, sans artifices, en faisant parler son cœur, pour saisir celui de l'auditeur. Si je vous dit Barbara, Blaubird, Zaho de Sagazan, pensez aussi à Clara Ysé qui possède cette incroyable singularité à explorer l'intimité tout en la reliant à des expériences universelles emportée par un chant intense, une voix époustouflante mais si rare. Cela se manifeste dans des titres comme Souveraines, qui s'adressent à toutes les femmes puissantes. Ces onze titres placent ainsi cette œuvre musicale sur le piédestal éclatant des premières marches de la scène française. Un premier album émouvant, sauvage, bouleversant, où elle chante les étapes d'un deuil qu'elle a traversé en nous embarquant dans un univers onirique et si lumineux, avec ses cicatrices, ses peines et puis surtout ses espoirs dissimulés qui percent les nuages. La voix de Clara comme horizon. Les frissons parcours mon corps du premier au dernier titre, même le silence d'après est profondément beau.

Dans le cœur d'une nuit sombre, où la souffrance imprègne chaque recoin et où les confins de l'intimité se dévoilent comme un océan mystérieusement tissé, une étoile brille.

Tracklist
01 - Pyromanes
02 - L'étoile
03 - Le monde s'est dédoublé
04 - Douce
05 - Soleil à minuit
06 - Souveraines
07 - Magicienne
08 - Lettre à M
09 - Cœurs indomptés
10 - Le désert
11 - La maison

15 septembre 2023
 tôt Ou tard


www.facebook.com/clarayseofficiel
www.clarayse.com

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

Les Gitans - Mano Solo

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Les nouveaux clips du moment #6