Ruppert Pupkin - Je liquide (2024)

Près de huit ans après avoir chroniqué l'album Run (en cliquant ici), je retrouve Ruppert Pupkin que j'avais un peu perdu de vue sans jamais cessé l'aimer. Il faut dire que la pochette de ce nouvel album m'a interpellé. Efficace. Je découvre aussi que Ruppert Pupkin alias Emmanuelle Destremau, chante en français désormais, contrairement à ses débuts. C'est un détail, mais pour une quiche en anglais comme moi ça compte beaucoup. Comme avec Run, si vous cherchez un voyage musical captivant, ne cherchez pas plus loin, Je liquide est là pour ça ! C'est une odyssée à travers onze paysages imaginaires, une exploration de mémoires tant intimes que collectives qui vous transporte dans un road trip sensoriel agréable. Chaque chanson de cet album est une carte postale sonore, alternant les titres en français et en anglais, vous offrant une expérience pop à la fois familière et étonnamment singulière, digne des grands albums. Vous serez plongé dans un océan de sonorités diverses : des ballades acoustiques envoûtantes, magnétiques aux instants électro sucrés, en passant par des notes de coldwave qui vous glacent l'échine, des boucles folk qui vous bercent et des plongées synthétiques qui vous transportent vers l'inconnu. Voilà la magie de Je liquide que je lui trouve et que j'aime. Content de me remettre sur le chemin de Ruppert ! Son chant à la dualité fantastique (magnifique Be my nothing), avec des chansons qui naviguent habilement entre légèreté des mélodies aériennes et la profondeur des abysses émotionnelles. Chaque morceau vous fait danser, vous secoue, vous emporte dans un flot continu d'émotions qui rebondissent et s'entremêlent avec une fluidité fascinante. Le titre Ils savent est juste incroyablement sublime. Emporté par le piano, par le chant intime et tout en justesse de la chanteuse qui s'illustre également dans le cinéma, j'arrive doucement à la fin de l'album sans m'en apercevoir vraiment. Dans cette ode à la liberté d'expression, à la vie qui se déverse et déborde de chaque note, Je liquide est une belle et tendre invitation à nous livrer à la danse effrénée de l'existence, à nous laisser emporter par une expérience musicale émouvante par moment et pas mal époustouflante dans son ensemble.


Tracklist
01 - S'adonnent à la danse
02 - Be my nothing
03 - Ce n'est pas vrai du tout
04 - Give me a lake
05 - Désordre
06 - Boys like you
07 - Les temps incertains
08 - Toutes les nuits
09 - All the roads
10 - Ils savent
11 - Presque peau nue

05 janvier 2024
Choke


www.facebook.com/ruppert.pupkin

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)