Hervé - Adrénaline (2024)


Vendredi midi je sors du travail, en short et baskets, écouteurs dans les oreilles. Petit footing autour des quais histoire de faire un peu de sport. Il y a un grand soleil qui brûle, enfin, il ne pleut plus et une notification sur Deezer m'annonce la sortie du nouvel album d’Hervé. Adrénaline vaut mieux l'écouter en streaming, j'aurais été dégoûté de découvrir autre chose si j'avais attendu de l'acheter en CD (CQFD), de toute façon je le veux en vinyle tellement la pochette est belle. Play, c'est parti pour cinq kilomètres de sueurs. Ça colle bien avec Hervé, j'ai toujours l'impression de voir courir cette pile électrique humaine. Il est contagieux, sa vivacité, sa bonne humeur, son sourire ça colle l'admiration et ça donne envie de l'accompagner dans sa musique. À la première écoute, ce troisième album semble plus posée, l'énergie électro modérée, plus rock et plus acoustique dans la sonorité. De toute façon Hervé n'aurait pas fait une suite de son deuxième album (en chronique ici) histoire de ne pas tourner en rond. Je trouve son évolution intéressante depuis que je l'ai découvert en première partie d'Eddy de Pretto il y a six ans. Il crée, il s'amuse, il cherche à se réinventer en restant lui-même et c'est ça qui est bien. L'intro guitare sur le premier titre Encore est merveilleuse. Je ne sais pas pourquoi, ça me renvoie à du T.Rex, et c'est encore plus flagrant avec Comme tout le monde. Ce jeu mélodique pop-rock anglophone qui donne envie de courir pour rattraper ses rêves, pour fuir et s'éloigner de la morosité. Y a d'la joie ! Entre ces deux morceaux aux saveurs d'outre-Manche se glisse l'incroyable et magnifique Sémaphore, à écouter un jour de pluie, un matin de brume, dans l'un des plus beaux paysages du monde, une côte bretonne par exemple. Ces trois premiers titres me suffisent à dire que le troisième album de l'artiste est une réussite. La suite ne va pas me contredire. Moins une, le son est lourd, intense, entêtant. D'ailleurs je la balance ma tête, de bas en haut, de haut en bas, les fourmis dans les jambes impossible de ne pas se dandiner. Avec ça dans les oreilles, je suis prêt à concurrencer Usain Bolt au 100 mètres ! Ouais gros ! J'ai les pupilles et les bronches qui se dilatent, mon rythme cardiaque s'accélère, mais la pression artérielle va commencer à redescendre quand l'envoûtant Adrénaline commence à résonner dans mes écouteurs. Pause instrumentale enivrante et ô combien à sensations fortes d'entendre parler le king Cantona avant de remonter en puissance dans le deuxième partie de l'album, où Tube de l'été m'émerveille, tout comme Rien de personnel, qui conclut d'une façon magistrale à coups de guitare acoustique, de cordes et de saxo un album vraiment superbe.


Tracklist
01 - Encore
02 - Sémaphore
03 - Comme tout le monde
04 - Moins une
05 - Adrénaline
06 - Tube de l'été
07 - Séquelle
08 - Odeur
09 - CLASHHH!
10 -Rien de personnel

31 mai 2024
Mélancolie F.C. / Romance Musique


www.facebook.com/HerveMusiqueFC

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #8

Sidi Wacho - Habibi Sudaka (2024)

Leïla Huissoud - La maladresse (2024)

Gérard Manset - L'algue bleue (2024)