Maud Lübeck - Les ravissements (2024)

Et si on mettait un peu de douceur dans nos vies ? L'album Les ravissements de Maud Lübeck qui vient de sortir, est parfait pour ça et voici voilà un recueil de reprises qui mérite toute votre attention. Maud, avec sa voix et son piano, revisite des titres emblématiques d'autres artistes, leur insufflant une nouvelle vie, les habillant d’une élégante poésie qu'on ne peut qu'apprécier. Entre morceaux bien connus, un titre que j'adore et quelques belles découvertes, mon cœur navigue sur la même cadence au fil de sept titres captivants. Et tranquillement, je me laisse bercer par les notes de piano de cet album qui porte bien son nom.
Concernant les découvertes, je nage d'amour vers les titres que sont Aussi jolie de Malik Djoudi qui me fait découvrir un texte magnifique entre fragilité et force de l’âme humaine, et Douce maison d'Anne Sylvestre qui m’inspire une profonde tristesse sur la vulnérabilité des lieux qui abritent nos souvenirs. Cette maison d’enfance où j’y ai laissé mes plus belles années qu’est elle devenue ? Que suis-je devenu sans elle ? Les belles surprises se poursuivent avec Voyage Voyage de Desireless, dont j’avais aussi pu découvrir la portée humaniste à travers la version épurée de Soap&Skin. Mêmes sensations, ici, à l'écoute c'est un voyage vers la beauté d’un instant qui flotte dans l’air. Et que dire de Bang bang, de cette introduction au piano qui me colle des frissons ? C'est beau et la dimension mélancolique y est encore plus intense. Sheila avait osé se frotter à Nancy Sinatra, et j'avoue avoir apprécié la version de ce superbe classique intemporel. Même sensation pour Porqué te vas de Jeannette, dans sa version française Pourquoi tu vis, dévoilant un sens encore plus profond. Mais mon coup de cœur est clairement posé sur Moment parfait, l'un des plus beaux titres que Philippe Katerine ai pu créer, de mon humble avis. Avec toute cette tendresse, toute cette légèreté, Maud nous brode un hamac accroché entre deux tours d’élections législatives pour savourer le temps qui passe, pour apprécier le temps qui s’arrête, pour oublier le temps qui reste.
Merci pour cette parenthèse.

Tracklist
01 - Aussi jolie
02 - Logic coco
03 - Voyage voyage
04 - Moment parfait
05 - Bang bang
06 - Pourquoi tu vis
07 - Douce maison

31 mai 2024
Cardiophonie


www.maudlubeck.bandcamp.com/album/les-ravissements
www.maudlubeck.com
www.facebook.com/maudlubeck

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Leïla Huissoud - La maladresse (2024)

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier

Stupeflip - Parenthèse (2023)

Zaho de Sagazan - La symphonie des éclairs (2023)