Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

19 septembre 2014

Les Grandes Bouches / Jaurès ! Le bal républicain


Rescapés des collectifs toulousains Motivés et de 100% Collègues, Les Grandes Bouches qui font de la lutte sociale leur leitmotiv reviennent aujourd’hui avec un nouvel album entièrement dédié à Jean Jaurès dont on fête les cent ans de sa mort cette année.

Une simple et courte description qui va en dire long sur ce qu’ils nous chantent… Avec ce nouveau projet de chansons engagées et engageantes, Les Grandes Bouches s'installent encore un peu plus dans le paysage de la chanson militante et rendent hommage de belles manières à un homme d'idées, un combattant de valeurs dont le spectre hante les socialistes d'aujourd'hui.
 

« Partager plus, pour partager plus »


Si la politique vous donne mal à la tête, n'ayez pas peur. Les Grands Bouches baignent dans le bal républicain, cette référence au banquet républicain du siècle précédent où les Jaurès et consorts se retrouvaient autour d'une grande tablée pour faire de la politique au sens premier du terme, pour parler de la vie de la cité. C'était le temps de la politique au sens noble du terme. Dixit Philippe Dutheil chanteur et compositeur des neuf chansons originales de l'album. Des chansons engagées certes, mais aussi festives. La musique des Grandes Bouches entraînante et joyeuse rappelle le temps des bals populaires... Et sous les lampions, au son de l'accordéon, les voix à l'unisson chantent les combats sans langue de bois, et enchantent de poésie les jours passés, l'espoir des lendemains meilleurs en levant nos verres dans la joie et l'allégresse. Ça se déguste des premières notes de Jaurès assassiné jusqu'au final et la reprise de La carmagnole. Et comme si la musique n'était pas suffisante, en partenariat avec le journal L’Humanité, Les Grandes Bouches illuminent la silhouette de Jaurès autour d’un livre fait de dessins originaux par Ernest Pignon-Ernest, de poèmes de Francis Ricard et de photos de Stéfane Henriques

Avant eux, Jacques Brel avait chanté Jaurès en 1977. La chanson tomba bien des années plus tard dans mes oreilles adolescentes, nourrissant ma curiosité pour ce personnage, pour comprendre et admirer ce petit mais grand bout d'histoire qui bouleversa notre république. Donc si aujourd'hui, en deux-trois clics par des chemins improbables, il est possible de passer d'un clip de Keen'V à celui des Grandes Bouches et qu'il chatouille la sensibilité de quelques âmes, alors l'hommage sera encore plus beau que beau. Parce que Les Grandes Bouches viennent de sortir un album vraiment, mais vraiment intéressant.


Les Grandes Bouches
facebook / site officiel



 
© since 2014
-->