Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

19 avril 2015

Rodrigue - L'entre-Mondes

Nous sommes en 2011, et je venais de tomber artistiquement amoureux de Rodrigue. Pour l'occasion, j'avais écrit quelques mots à propos de son deuxième album sur le blog En chanson. Aujourd'hui la flamme de cette passion n'a pas diminuée d'un millimètre, et j'aime bien l'idée de refaire "vivre" cette chronique ici.

Si je ferme les yeux, j'imagine Rodrigue comme quelqu'un d'immense, très fin, avec de très grands bras et de très grandes jambes, un énorme sourire, et un long chapeau haut-de-forme. Je le vois marcher dans les sombres rues pavées d'une ville peuplée de gens tristes, sans vies, aux âmes fragiles. Je le vois balancer en l'air d'énormes confettis aux multiples couleurs, et semer derrière lui une lumière éclairant le chemin vers l'obligation de rêver. Et l'évasion commence pour ces habitants qui retrouvent le sourire. Tout le monde y passe, tout le monde y a droit. Dans une rage festive, dopée à la folie et à l'imagination, Rodrigue les invite à danser sur les miettes de leurs malheurs. Il faut vite en rire, nous sommes entrain de devenir fous et c'est magique.


Vous voici dans l'Entre-Mondes, là où vos rêves les plus fantaisistes deviennent réalité. Rodrigue va vous guider dans son monde, un monde sans frontière, où le rhum coule à flot, trinquant entre les pirates, les indiens et les sorcières. On vole de nuages en nuages, d'histoires en histoires avec une furieuse envie de crier et d'hurler que c'est tout de suite qu'il faut respirer, faire des trucs loufoques comme jouer à chat perché dans le métro ou profiter de tout et de rien, mais en profiter surtout et fuir tout de suite, fuir l'écrasante réalité de notre quotidien, et se prendre pour Peter Pan le temps de quelques chansons.

Un deuxième album incroyablement beau. Un chanteur incroyablement séduisant.

Rodrigue est l'enfant caché de Brigitte Fontaine. Non je déconne, ici ce n'est pas la presse people, les ragots bidons on s'en passe volontiers. N'empêche que ça aurait pu l'être, parce qu'ils se font rares ces drôles d'oiseaux là. Ceux capables d'apporter cette fraîcheur qui fait un bien fou, ceux dont la musique nous envole vers d'autres cieux hors du commun. Au lieu de nous rappeler sans cesse la réalité dans laquelle nous vivons comme le font un grand nombre de bons chanteurs, Rodrigue lui nous fait découvrir celle que l'on n'avait plus côtoyée depuis l' enfance, ou un peu oubliée depuis.
Rodrigue on l'écoute, mais pas que, on vit également l'histoire qu'il nous raconte, nous devenons des acteurs. Les héros d'un livre vivant. Le remède contre les araignées noires qui trottent dans nos têtes est là tout proche de vous, il s'appelle L'Entre-Mondes. Après Le jour où je suis devenu fou son premier album sorti en 2008, le lillois nous est revenu en 2011 avec un album à consommer sans modération. A volonté même ! N'ayez pas peur, vous ne risquez rien pour votre santé mentale, malgré les apparences, cette folie là, on la savoure, on la déguste, parce qu'on en a besoin !

Avec le concours d’un orchestre symphonique, d’un Jazz Band, d’une vingtaine de musiciens et même de comédiens, l'album s’accompagne également d’un artwork vraiment très beau, avec un épais livret de 36 pages où chaque titre bénéficie de son propre créateur graphique.

Un régal de A à Z.


J'en deviens tellement addictif qu'il faut m'arrêter là tout de suite d'écrire sinon je ne m'arrête plus...Alors je m'arrête... Rodrigue ! retenez bien ce prénom et faites-vous plaisir, écoutez-le. C'est notre marchand de rêves à tous. Un talent incroyable qui se confirmera trois ans plus tard avec Spectaculaire Diffus (voir la chronique sur Break musical), un album encore plus beau, encore plus grand, encore plus fort...


www.rodrigueweb.com
www.facebook.com/rodrigueweb


Notez cet album


 
© since 2014
-->