Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

16 juillet 2015

Red Money - Chase Me

Passer à côté du premier album de Red Money quand on est fan de rock bien huilé est une punition que tout amateur ne mérite pas de s'infliger. Car dès la première note de "Ghost Fever", le carnage dans le cerveau procure vite une dépendance sonore et une réjouissance musicale.


La suite est dans la lignée du premier titre underground et introductif. Caresse dans le cœur, des baffes qui réveillent, des coups de boule dans les tripes, un corps envoûté par la sensualité brute de la voix de Laura dans le titre phare de l'album "Chase Me" au refrain fédérateur et au rythme Rock'N'Roll endiablé. Et le groupe va par la suite montrer l'étendue de ses possibilités en jouant des morceaux dans des registres plus calme, plus blues-rock comme avec "New Orleans" et "Sweet Joe". Si l'énergie ralentie, cet album de 8 titres n'en demeure pas moins passionnant, car même avec ces deux superbes ballades, la tension reste présente comme l'atteste l’entraînant morceau "Waker". "A Hundred Souvenirs" annonce une deuxième partie d'album encore plus atmosphérique, qui achève de plaisir. Du plaisir oui, sur "24-7" l'abus du bouton replay deviendra vite une addiction. Sans modération, surtout quand la musique nous fait l'amour ainsi.  Pour finir "Poison" nous force à monter le volume encore plus fort... Pour s'envoler définitivement. RENVERSANT. Avec un air de Portishead, le titre coule dans les veines en deux secondes. Que dire ? Il suffit d'écouter le morceau pour comprendre. 


À la première écoute de cet objet émotionnel et dévastateur, j'ai immédiatement été envahi. Aux suivantes, j'ai fini par en devenir fou. Fou de cette énergie possessive, cette ambition, cette générosité d'un groupe dont il est urgent de découvrir. Red Money, ça vous colle vite à la peau.



Notez cet album


Vous aimez ce groupe ? Faites tourner !

 
© since 2014
-->