Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

22 avril 2016

De Laurentis - Brand New Soul

Le printemps est définitivement arrivé avec une douceur vertigineuse. Mais le vertige du moment est peut-être également dû à l'écoute addictive du deuxième EP de De Laurentis. Lui qui me souffle à l'oreille une mélodie aussi belle et forte que les couleurs printanières qui m'entourent.


Après un premier EP plus que remarquable et convaincant, c'est sans aucune appréhension, mais avec beaucoup d'excitation que j'aborde ce Brand New Soul, le deuxième EP de la Toulousaine. D'autant plus que la pochette très photographique et emprise de poésie, titille mes pupilles. Je suis fin prêt à plonger dans les nouveaux titres de l'artiste qui à occuper une place importante dans mon Ipod durant ces longs derniers mois. Pour beaucoup de plaisirs. Il faut dire que l'univers de De Laurentis, Cécile de son prénom, à de quoi vous hypnotiser. Un peu prisonnier, envoûté par sa voix cristalline, qu'il serait bien utile d'appeler l'aide d'un exorciste si l'on veut se débarrasser de cet ensorcellement musical (quelle drôle d'idée tout de même).
Transition parfaite (pour moi), le mini-album débute avec le titre captivant 10000 Things. Excellente réinterprétation de Tubular Bells, le morceau cultissime de la bande originale du film L'exorciste de William Friedkin, sorti en 1973, dans une version - s'il vous plaît- chantée. Une première depuis la création du titre de Mike Oldfield. Le morceau nous entraîne directement et d'une efficacité onirique au cœur de cet album pure, pure comme le coton, du coton blanc comme la couleur de la pochette. Blanc de fraîcheur et blanc de tendresse. Rythme entêtant par l'association d'une électro-pop planante, d'une voix lunaire et d'ambiances sensuelles dégagent des émotions intelligentes passant d’un frisson mélancolique à un frisson d'espoir la tête pleine de rêves. Je m'envole, cet album c’est aussi des morceaux d’une beauté absolu, à l’instar de 8mm, un chef d'oeuvre éblouissant - superlatif trop simple- La chanteuse de sa voix magnifique, profonde, caresse les contours d'une electro-pop éthérée où cohabitent synthétiseur, piano, mégaphone et looper. Influencée par Ryuichi Sakamoto, on pourrait la rangerait à côté de son grand frère français Cascadeur sans soucis, elle qui se glisse sans rougir dans un univers cinématique semblable à celui de Lana Del Rey, avec ce timbre de voix qui évoque Laurie Anderson. Des qualités à perdre la raison ! Et quand délicatesse et sensualité ne font plus qu'un, le titre As A Wink formidable exemple, De Laurentis, nous offre le moyen de se perdre dans l'espace-temps, de vivre pleinement chaque émotion. Et pour encore un peu plus de plaisir, il m'arrive parfois de m'endormir en écoutant ses deux premiers EP. Essayez, c'est fantastique.


Si j'ai adoré son premier-né homonyme, je pourrai vouer un culte pour Brand New Soul. Une évasion musicale aussi belle que l'éclosion des premières fleurs de ces jours-ci. De Laurentis frappe à la fenêtre comme les premiers rayons de soleil qui chassent l'hiver. Et pour une vie encore plus belle, elle va occuper beaucoup de temps dans mon lecteur. Jusqu'au prochain projet ? J'ai déjà hâte !


Tracklist
10000 Things (Tubular Bells)
8MM
As A Wink
Brand New Soul
The Wardrobe

 
© since 2014
-->