Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

24 avril 2016

Le Ligand

Intro : Voici une belle preuve que la musique a des vertus magiques. C'était une fin d'après-midi, je sortais du travail, un peu lessivé mais un peu content quand même. Il avait plu toute la journée et à cette heure-ci, le soleil percé avec fierté les nuages pour redonner goût à la vie.


Dans mes oreilles à ce moment précis, j'ai volontairement lancé l'album de Le Ligand. Une promesse d'écoute en extérieur que je m'étais faite. Et là bam ! Avec la luminosité si particulière du printemps et cette musique qui accompagne mes pas, je me suis envolé dans un folk qui fait voyager. On peut se le dire sans  porter offense, le ligand n'a pas inventé le folk mais c'est avec une énorme sensibilité qu'il honore cette musique avec un double album tout aussi brillant qui regroupe les deux premiers EP sortis en 2012 et 2014. Je marchais dans la rue, et dès les premières notes de Rusty old years J'ai décidé de ne plus respirer pour mieux fusionner avec ce folk hypnotique. Une introduction de bon goût qui lance la première partie de l'album, qui correspond au premier EP de 2012 baptisé Equilibrium. Quatre titres chantés en anglais, d'un folk puissant, terriblement mélodieux. Guitare vibrante contre souffle épique, The worry song m'installe définitivement dans son enveloppe pour une invitation au voyage.
Dans la deuxième galette, les autres titres sont chantés en français et donnent au folk de l'artiste une couleur différente, tout aussi prenante. Avec cet album, Le Ligand semble vouloir donner une nouvelle direction (ou dimension) à sa carrière en chantant dans la langue de Molière. Bien heureux qui comme Enzo, de son prénom, sa musique toujours un peu folk laisse apparaître des sonorités pop dans ce deuxième CD intitulé Mosaïculture.
Et si je me suis laissé embarquer plutôt facilement dans l'univers de Le Ligand, c'est peut-être parce que j'y ai ressenti les mêmes frissons qu'en écoutant Eddie Verder, Pj Harvey ou encore Jackson C. Frank. Surtout sur l'album en anglais.


Voilà un agréable premier album qui laisse présager de beaux jours pour la suite. Le Ligand est un véritable artiste en devenir de la nouvelle scène française, parce qu'une musique qui nous donne envie d'être bien, c'est une musique qui gagne à être reconnue.

Tracklist
CD1 - Equilibrium
1 - Rusty old years
2 - The worry song
3 - How would you dodge my bullet
4 - I will not go

CD2 - Mosaïculture
1 - Le long de la vague
2 - Le paradis perdu
3 - Bien trop perché
4 - En toute virtualité

www.leligand.com
www.facebook.com/leligand

 
© since 2014
-->