Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

2 mai 2017

Soan - Celui qui aboie

Soan est un artiste de ceux qui chante la vie merveilleusement, celle qui te déchire, qui te fait mal, mais aussi qui te rend heureux, celle qui t'apprend l'amour, celle qui t'oblige à haïr, celle qui te donne envie de chanter, de hurler de rage comme d'espoir, comme un Mano à l'ombre du grand Jacques.


L’album de Soan me provoque rapidement une certaine admiration avec son premier titre Ces lumières, à la poésie directe, interprété avec le cœur. D'une voix exceptionnelle, ses mots me happent, cette rage de vivre qu'il dégage est contagieuse. Souffle brut, sans concessions ni effets spéciaux, direct clairement. L'alter ego au masculin de Melissmell à mes yeux, mes oreilles, mes tripes. Dans Celui qui aboie, nous découvrons treize chansons intenses, sur le fil d'une poésie à fleur de peau, qui se balancent entre délicatesse et énergie grunge et même la chance de redécouvrir une excellente reprise de Nino Ferrer (Agata). Soan c'est un cœur vrai qui se rempli d'oxygène pour mieux chanter La liberté. Celui qui aboie marque le retour du chanteur à l'essence de la chanson,  du texte, pour transmettre son monde intérieur, débordant d'émotions, et qu'il chante en torturant les phrases pour en faire sortir une sincérité qui touche. Dans ses textes percutants, il peut y évoquer l'amour, les promesses, avec une rage, une fougue si caractéristique chez artiste, une ambiance qui provoque quelques beaux frissons. Le verbe est fort, l'intonation est puissante, la gestuelle est frappante, le rythme est envoûtant à chavirer (Vingt-cinq printemps) la mélodie est déchirant à chialer (Même loin, Chapeau de paille). Et toutes ses émotions brûlent dans mon cœur a l'écoute d'un The hurricane magnifique et bouleversant. Avec Cinq heures, Wendy ou Le chatSoan prouve qu'il est un chansonnier hors pair, la beauté de ses mots conjugués à une voix délicieuse sont débordants de tendresse et de poésie rassurantes dans ce quotidien en équilibre. Enfin Les malentendus conclut tout en mélancolie, sous la pluie des notes d'un piano nostalgique.


Celui qui aboie est un album à retenir en 2017. Acoustique et poétique Soan revendique l'art de la chanson à textes. Un album où il n'est pas facile d'y poser des mots, quand les siens vous clouent le museau et qu'ils disent tout à la place des vôtres. Un album où il est doux d'y poser ses oreilles et d'y coucher son âme... 

Tracklist
01 - Ces lumières
02 - Celui qui aboie
03 - Vingt cinq printemps
04 - Agata
05 - La liberté
06 - Même loin
07 - L'inattendue
08 - Chapeau de paille
09 - The hurricane
10 - Wendy
11 - Cinq heures
12 - Le chat
13 - Les malentendus

Sortie le 26 mai 2017
One Hot Minute / Wagram


www.facebook.com/soan


avatar
Anonyme
3 mai 2017 à 10:00

Très bel article pour ce sublime album de Soan!

Reply
avatar
isa
3 mai 2017 à 19:39

C'est amusant que tu dises "l'alter ego au masculin de Melissmell," car j'ai eu l'occasion de les voir tous les deux sur la même scène il y a quelques mois, Soan ouvrant le bal et Melissmell clôturant la soirée. Ils ont même partagé un duo sur A tire d'ailes.
J'aime son côté écorché vif, sa voix éraillée, et la poésie de ses textes, dont tu parles si bien. Dans des versions plus acoustiques, nul doute que l'émotion sera encore plus présente. Il n'était nul besoin d'une chronique pour me donner envie d'acheter l'album, mais tes mots n'auront fait que renforcer cette envie.

Reply
avatar
3 mai 2017 à 21:52

A vrai dire avant de recevoir l'album, de Soan je ne connaissais que son passage dans l'émission dont je ne me souviens plus du nom. J'avais vaguement écouté quelques morceaux par-ci par-là et j'ai toujours trouvé que c'était un artiste dont je devais approfondir l'écoute... J'avais non plus eu connaissance de ses liens artistiques avec Melissmell, donc je suis content c'est pas des conneries d'avoir cité la chanteuse :)
Et content d'avoir renforcer ton envie d'acheter l'album. Fonce ! Je passe que l'acoustique ajoute un charmant puissant aux mots et à la voix de Soan. Un album superbe, beau et précieux.

Reply
avatar
isa
4 mai 2017 à 03:41

L'émission c'était Nouvelle Star, qu'il avait d'ailleurs remportée cette année-là. C'est là qu'il avait éveillé mon attention.
J'ai mis moi aussi un certain temps avant de l'écouter davantage puis j'ai acheté il y a deux-trois ans l'album Sens interdits. Et en octobre j'ai enfin eu l'occasion de le voir sur scène.

Reply
 
© since 2014
-->