Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

13 mai 2018

Eddy de Pretto - Cure

Tellement sous le charme de cet ovni, de ce grand corps aux mots aussi fort que l'expression de ses yeux qui me disent tant de choses. Je suis resté en apesanteur tant de jours, que j'ai crié un peu partout la joie de l'aimer. 


Un nouveau monde s'est ouvert à moi tournoyant autour d'un grand gaillard sorti de nulle part, quand mon âme s'est couchée, assommée par ces quelques premiers mots :  Tu seras viril mon kid / Je ne veux voir aucune larme glisser sur cette gueule héroïque / Et ce corps tout sculpté pour atteindre des sommets fantastiques / Que seul une rêverie pourrait surpasser... Puis j'ai dégringolé sur les vers de Fête de trop comme une vieille veuve ivre au cœur à prendre. Tu sais ce soir j'ai lu dans mon corps relâché / Le manuel torturé de cette danse exaltée, j'ai même / Glissé ma langue dans des bouches saliveuses / Dans de tout petits angles où l'on voit qu'les muqueuses, puis là / Je suis rentré bel et bien les mains nues / Avec cet air déjà vu et l'envie de surplus / J'ai rien trouvé d'précis excepté d'apparence / Exactement même si demain tout recommence... Le sang coulant encore plus quand le clip de Normal fut mis en ligne. Et là tu te dis qu'il se passe quelque chose, que tu deviens spectateur d'un phénomène en éruption. Érection. Sensation. Émotion. Avalanche de frissons, la curiosité encore tiède et lancinante, j'ai acheté l'album sur ces trois titres dans l'espoir que ça ne sera pas qu'un coup d'un soir, mais bien une histoire pour le restant de ma vie. Deux, trois écoutes et j'ai entrevu à nouveau sa grande âme mélancolique sur Rue de Moscou, Beaulieue, Quartier des lunes... Son intimité au grand jour avec Jimmy, ses déchirures, ses échecs et ses emmerdes avec RandomMamère, Genre... Qu'il soit désabusé ou désinvolte, Eddy de Pretto m'émeut. Terriblement. Peut-être parce que par moment il fait effet de miroir. Dans le reflet de nos histoires, j'attends l'écho de ses maux qu'il nous balance en pleine face. Des maux mis en mots qui mettraient certains en mode PLS... Parce que ça fracasse, ça retourne, mais sans jamais être sale, ni vulgaire. Et ça, c'est la marque des grands. Un auteur, un personnage, un poète, un chanteur, une voix, un homme, un timbre, un tout !   


Sincère, mouvant, fidèle et important, Eddy de Pretto s'est fendu d'un des plus grands albums de notre époque. Un fantasme de Pretto eddyfiant !

Tracklist
01 - Début
02 - Random
03 - Rue de Moscou
04 - Jimmy
05 - Beaulieue
06 - Quartier des lunes
07 - Desmurs
08 - Kid
09 - Normal
10 - Honey
11 - Genre
12 - Ego
13 - Mamère
14 - Fête de trop
15 - Musique basse

02 mars 2018
Digital Distribution Serbia

www.facebook.com/eddydepretto
www.eddydepretto.com

 
© since 2014
-->