Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

8 octobre 2018

Alexis HK - Comme un ours

Encore un artiste souvent croisé, mais sans avoir eu le temps ou le courage d'écouter ce qu'il voulait bien chanter jusqu'ici. Et comme je suis toujours impressionné devant les bons textes français, et comme j'ai déjà entendu des ami(e)s dire beaucoup de bien d'Alexis HK, j'ai décidé de franchir le pas et de me jeter sur son dernier album qui vient de paraître, Comme un ours


Et voilà que cette nouvelle galette hexagonale tourne et tourne dans le lecteur ces derniers jours, comme un album inéluctable et peut-être un jour incontournable. Des mélodies entêtantes qui tanguent et dansent, une ambiance acoustique, un banjo, une contrebasse, une basse, une gratte et un chanteur avec des mots propres, séduisants sur de beaux textes. Je lui trouve un petit côté Brassens de notre époque, loin d'être déplaisant. (Edit : Je suis content, après avoir poussé la curiosité, j'ai lu qu'il avait consacré un spectacle à "son bon maître"). En tout cas, je me sens super bien dans ce premier rendez-vous. Quand la mélodie, l'interprétation et l'atmosphère sont aussi agréables que des mots qui collent à la musique, il se passe quelque chose de beau et de fort. Comme dans ma petite préférée La fille à Pierrot où le chanteur me fascine quand il tricote une histoire si simple et pourtant... On écoute, on plonge, on absorbe et on admire cette si belle langue française. Pour les mêmes raisons, je flanche aussi pour Marianne, de  Je veux un chien... Puis du reste aussi, un peu, beaucoup même. Alexis HK et ses allures de crooner mélancolique m'embarquent dans son manège étourdissant à vibrer. J'aurais dû aimer ce chanteur bien plus tôt. Shame on me ! Sans tenir de discours, le chanteur raconte des histoires sans tomber dans la déprime même si tout n'est pas rose dans ce monde à la dérive, mais au fil des chanson, l’espoir résiste. L'artiste dépeint le quotidien qu'il soit désolant comme avec La chasse aux migrants, la haine des autres dans Les pieds dans la boue, le terrorisme un soir de novembre avec Marianne, mais aussi ce quotidien plus gaie, Salut mon grand adressé à son fils, Le cerisier... Un quotidien qui parfois, nous oblige à nous transformer en ours, pour ce que la solitude apporte de bien tout en permettant de développer notre instinct animal et mieux rugir face à l'actualité. En tout cas je vois les choses comme ça, et je le ressens en écoutant cet album.


Voilà un album d'âmes, d'histoires, de poésie, une merveille d'écriture, tendre et engagée, sombre comme il faut, lumineux comme il faut, avec beaucoup de vie, avec beaucoup de sentiments. Du grand Alexis HK apparemment !

Tracklist
01 - Comme un ours
02 - Les pieds dans la boue
03 - Je me suis assoupi
04 - Sucré
05 - La chasse
06 - Je veux un chien
07 - La fille à Pierrot
08 - Salut mon grand
09 - Porté
10 - Marianne
11 - Le cerisier
12 - Un beau jour

05 octobre 2018
La Familia


www.facebook.com/alexishkofficiel
www.alexishk.com


 
© since 2014
-->