4 juillet 2019

Je peux me la jouer discret tellement les chroniques se font discrètes en ce moment, ça doit être la chaleur... Mais ce n'est pas pour autant que les disques ne tournent plus ici. Pour preuve, depuis plus de deux mois, ça pète violemment dans mon cœur, et je prends un pied fou quand j'écoute le dernier bijou de ce beau et grand Simon Chouf.


Simon Chouf : "-Au départ, il y a l'idée d'Eugénie Ursch de réunir pour le festival « Fous d'archet 2017 » son Hardcordes Trio et Simon Chouf, le temps de quelques chansons. Il en suffira de trois, et ce sera une évidence pour eux qu'il faudra trouver un prolongement à cette aventure sur un répertoire plus long." Alors merci Eugénie !
L'album débute avec le baladant morceau Au hasard de deux trains. introduction parfaite, jeux de cordes qui s’enlacent avec une voix qui m'embarque, me transporte. Ah les mots de Simon, les mots oui ! Ceux de Chouf ne laissent rien au hasard. Du violon, du violoncelle, une guitare... Je plonge, c'est tellement difficile d'y résister. Chaleur, douceur, profondeur, l'atmosphère monte d'un cran avec Dérailler. Les notes saupoudrent mon âme et les paroles s'enflamment dans mon crâne. Ce trio de cordes les fait tellement jouer. Une grosse envie de faire le rapprochement avec Jacques Higelin par moment. Pour la poésie, pour la présence derrière le micro. Le cimetière des oiseaux, ah celle-ci. Et puis Êtres jetables. Oh et puis aussi Ça va péter. Ce trio de chansons fortes, puissantes. Mais ma petite préférée reste Nuit de silences... Longue nuit de silence / Et je vois défilé ma vie / Des méandres d'enfance / Qui je suis ? /Chaque nuit en silence / Je regarde défilé ma vie / Je retombe en enfance / Puis j'oublie... Un trouble absolu, comme sur l'album studio précédent, elle me donne envie de chialer. Et avec les cordes, les émotions se multiplient sous ma chair. J'aime tellement ça. Simon Chouf & le Hardcordes Trio semble totalement libre, presque érotique, sobre et mélancolique mais heureux sous une pluie de poésie brute. Je garde ce morceau dans un coin, pour l'écouter en boucle quand il faut, pour le reste, je fonds littéralement sur tout l'album... Particulièrement sublimes, les mélodies, les arrangements, la réalisation, offrent une proximité avec l'auditeur quelque peu intime, dans une sincérité qui ressemble au chanteur. Je me balance de titre en titre, et dans ce disque je me glisse, la tête la première, et je crois que je vole (L'hôtel des fous), ou là, hypnotisé par Champagne, à deux doigts d'oiseau de m'envoler, une nouvelle fois... 


Voilà. Lui, c'est Simon Chouf, un bel artiste qui vient de sortir un grand disque. Foncez !

Tracklist
01 - Au hasard de deux trains
02 - Dérailler
03 - Le cimetière des oiseaux
04 - Nuit de silences
05 - Êtres jetables
06 - Se quitter
07 - Champagne
08 - Ça va péter
09 - L'hôtel des fous
10 - Magie noire

3l mai 2019
Autoproduction

www.tetedechouf.fr
www.facebook.com/tetedechouf

Chronique de l'album Volatils

1 commentaires :

Je me doutais que j'allais aimer… l'extrait que tu as mis, sa voix et ses mots magnifiés par les cordes, ça m'a presque collé les larmes aux yeux. En live c'est sûr j'aurais les larmes. Vite vite écouter le reste… et ajouter l'album à ma liste d'albums à acquérir !

Reply