Clarys - De là

"Elle chante, celle qui ne veut pas hurler, elle chante, car elle est fière. Mais il faut savoir l'entendre. Tel est son chant, hurlant profondément dans le silence." C'est sur ces mots de présentation chargée de mystères que je découvre Clarys

L’album s’ouvre sur le titre éponyme, De Là, qui annonce la couleur. Une ode au mouvement perpétuel. Ici, c'est promis, les flots de sensations ne vont pas stagner. Résolument post-rock teinté de soul et de hip-hop, tout en tension, montée en puissance jusqu'à bout de souffle quand arrive le deuxième titre : La tempête ! J'adhère, j'adore. Pour la voix d'abord, dramatique, brûlante, grinçante, enveloppante. Puis pour les guitares ardentes, vibrantes, comme une injection sonore pour des sensations véritablement profondes. Après la tempête, vient l'accalmie, Je me fais à la douceur écrasante, illustre à lui seul l'univers abondant d'une artiste exceptionnelle. De là est une montagne russe à l'apparence trompeuse. Comme la rage est douceur dans Mal né. Poésie grave mais rassurante, Clarys chante la révolte intérieure telle une Melissmell. Ambiance inquiétante, rehaussée de claviers aux saveurs de caresses, on entend dans cette atmosphère le léger signal d’alarme d'une artiste en état d’urgence, d'une rockeuse éclaireuse de consciences, d'une porteuse de lumière de plus dans la pénombre de cette vie. Une flamme musicale. D'ailleurs, Mes lueurs m'enveloppe de sa douce aura pop et m'invite à quitter la lourdeur de ces moments de réalité qui polluent le quotidien lorsque l'on se retrouve trop souvent sans musique. Le casque sur les oreilles, avec Clarys la beauté d'un certain monde reprend vie, rêveur quand j'écoute Santiago, je monte encore plus le volume quand surgit la voix sombre et obsédante du charismatique Peter Milton Walsh, chanteur de The Apartments, sur Un moment sans répondre... Alors là, les frissons m'envahissent jusqu'à m'achever avec Memento mori, instrumental en guise de final. Je retiens mon souffle. Un final en guise d'électrochoc.. Je n'ai plus de souffle... Une révolte intérieure dans un mouvement perpétuel, c'est une tempête de sentiments dans mon corps... Oui c'est ça... Souviens-toi que tu vas mourir... Ce genre d'œuvre qui peut nous faire que grandir.  


Clarys qui tient le cap d'un rock franc et protéiforme dans une forme de noirceur éclatante, vient de réaliser un album puissant, un album où se mêlent toutes sortes de sensations qui me font aimer la musique. Un grand album qu'il est urgent de découvrir. 

Tracklist
01 - De là
02 - La tempête
03 - Je me fais
04 - Mal né
05 - Le désert
06 - Mes lueurs
07 - Tourner
08 - Santiago
09 - Un moment sans répondre
        (avec Peter Milton Walsh)
10 - Memento mori

06 novembre 2020
Microcultures / Kuroneko

www.facebook.com/Clarysmusik
www.clarys.bandcamp.com

Commentaires