Bertrand Betsch - Demande à la poussière

Un an après l'énormissime La Traversée, Bertrand Betsch est revenu en mars dernier sans prévenir pour nous offrir un album numérique appétissant et déroutant. "- Coucou j'arrive, et tu vas en prendre plein la tronche !"

Demande à la poussière me claque d'entrée. La musique électro a un énorme avantage, celui d'avoir la possibilité de faire une musique avec plusieurs nuances de style en un seul album. Tu saisis ? Suffit de jouer avec, d'expérimenter, Bertrand Betsch a en saisi l'occasion. Un besoin de confiné ? Une envie créative ? Peu importe les origines du pourquoi, peu importe le point de vue, peu importe le sujet, sa capacité à trouver les mots juste et la mélodie pour les accompagner offrent toujours un moment délicat, à l'émotion brute, intensément doux ou violent ou les deux à la fois comme avec A la nuit qui m'arrache les sentiments du ventre dans une montée en puissance hypnotisante. Bertrand capte, Betsch te saisi et ne te lâchera pas. Ce premier titre monumentalement beau, annonce cette promesse là, ça sera beau ! C'est ce que j'ai espéré et je ne vais pas être déçu jusqu'à la dernière seconde du dernier titre La fuite des capitales. Entre-temps ma vie s'est longtemps arrêtée avec admiration sur De la neige au fond des yeux. Je me suis aussi surpris à commencer à dansouiller un soir au milieu de ma cuisine, écouteurs sur les oreilles au son de Je ne veux plus danser par Bertrand Katerine ou Philippe Betsch, je ne sais plus trop, j'ai eu des flashs qui m'ont perturbés. Est-ce l'artiste lui-même qui me perturbe, qui brouille les pistes de l'auditeur avec ces explorations sonores épatantes ? C'est souvent dansant comme avec Ansi Soit-il, t'as envie de te dandiner alors tu te lances, c'est un peu comme apprendre à vivre non ? C'est dansant parce que c'est rock aussi, Demande à la poussière par exemple. cet album terriblement mélodieux réchauffe l’esprit et invite à se laisser aller dans des rêveries fiévreuses qui interpellent, comme un rappel des jours meilleurs qui peuplent nos vies passées ou qui peuvent arriver. Betsch boxe dans la catégorie poids lourds de la poésie aux paroles qui flottent dans l'air entre l'amertume et les espoirs qui bercent ses histoires, nos histoires personnelles. Ça ressemble à des chansons de jours de pluie en fin de journées caniculaires.    


Un bel album, un grand artiste pour une bonne dose de plaisir. 
Il est là le bonheur ! 

Tracklist
01 - A la nuit
02 - Ainsi soit-il
03 - Demande à la poussière
04 - De la neige au fond des yeux
05 - Il y a 
06 - Je ne veux plus danser
07 - La chanson du pourquoi
08 - La fuite des capitales

19 mars 2021
Microcultures Records

www.facebook.com/bertrandbetsch

Commentaires