Olivier Rocabois - Goes Too Far

Auteur-compositeur-interprète, chanteur et multi-instrumentaliste autodidacte, Olivier Rocabois est né du côté de la Bretagne. Après avoir joué dans une myriade de groupes à Rennes puis à Paris, dont le projet All If crée en 2008, 2019 signera la naissance d'un nouveau chemin en solitaire avec la publication d'un premier 45 tours prélude à son premier LP qui vient de sortir en avril dernier. 


Olivier Rocabois dérive de la grande vague pop des années 60-70 tel un Beatles dans un costume de Bowie. J'écris ça par flatterie et pour de très bonnes raisons : la qualité qui se dégage de cet album d'abord, mais aussi pour l'interprétation sans failles et quelques beaux flashs musicaux qui confirme un talent certain pour la mélodie. Des mélodies ultra-somptueuses au passage. Si vous voulez un bon exemple de sa capacité à naviguer dans les eaux des illustres artistes cités plus haut sans que ça soit ennuyant ou provenant d'un mauvais copié-collé, Arise Sir Richard est un très bon exemple enthousiaste. Entrainant et de bonne humeur le morceau carbure à la joie. The Sound Of The Waves qui ouvre l’album est une autre pièce qui marche sur la corde émotive sans perdre pied. High As High est aussi une proposition efficace et enjouée qui donne envie de se dandiner n'importe où. Entre les notes de piano qui laissent place tranquillement aux claviers pop et à la guitare folk pour ensuite être enrobé de violons chauds sur quelques morceaux, les titres s'enchaînent parfaitement, la production est efficace tant elle est propre et attire l'attention, chant de qualité, il n’y a pas grand-chose à redire. Olivier Rocabois sait où et comment appuyer pour exciter les émotions. Cet album est l'histoire d'une vie qui triangle autour des thèmes amour, sexe, mort. Dans les autres bons coups, Hometown Boys est attrayant, In My Drunken Dreamscape possède un rythme planant, jazzy à souhait, pour le plaisir de se poser avec de la bonne vibration musicale. Tandis que My Wounds Started Healing joue sur les envolées émotionnelles, porté par une mélodie à la fois mouvante et volante. Encore un peu plus contagieux. C’est franchement réussi sur toute la ligne. Comme beaucoup d'artistes, Olivier Rocabois ne prétend pas révolutionner la musique, mais la livre avec goût. Avec un très bon goût même. 
 

 Les fans des grosses années de pop-rock baroque raffinée et luxurieuse, y trouveront le même réconfort qu’un hamac sous les arbres quand il fait 35 degrés en sirotant un bon verre de Spritz frais. Ça vaut franchement le détour.

Tracklist
01 - The Sound Of The Waves
02 - High As High
03 - In My Drunken Dreamscape
04 - Arise Sir Richard
05 - Tonight I Need (avec John Howard)
06 - Let Me Laugh Like A Drunk Witch
07 - Hometown Boys
08 - I'd Like To Make My Exit With Panache
09 - My Wounds Started Healing

02 avril 2021
Acoustic Kitty (avec Microcultures)


Commentaires