Voilà un nouvel album fascinant, à la fois pop, folk, rock, jazz et punk dans son attitude. C'est-à-dire qu'il se fout totalement des modes, voir des styles, et semble crier haut et fort que le maître d'œuvre ici met avant tout son plaisir en tête de liste et compte bien le partager autour de lui; son plaisir de faire de la chanson. Cela tombe bien puisqu'il nous le communique sans aucun effort.


On attend souvent ce genre d'albums pendant longtemps, celui qui colle le sourire dès la première écoute et nous contraint dès la suivante à réappuyer à chaque fois sur le bouton lecture pour relancer la machine à délices. Après vingt-deux écoutes surtout le soir après le taf, assis dans le train, casque sur les oreilles, je peux affirmer que cet album est un concentré de bonne humeur. Et ça fait du bien. C'est bien pour ça qu'on attend souvent ce genre d'albums. J'ai découvert Nicolas Paugam avec Le ventre et l'estomac (en chronique ici) dont le tube planétaire Rendez-vous au sommet a changé ma vie, et depuis je dévore cet univers pour me rappeler que la légèreté existe et qu'elle est vitale dans ce monde. L'univers toujours hors cadre de Nicolas Paugam est léger, mais aussi honnête, frais, joliment naïf et grâce à tout ça sincèrement émouvant. Fidèle à son art, l'artiste nous émeut tant il passionne avec ses compositions éclectiques qui illustre, dans une parfaite critique acerbe, notre drôle de belle époque pleine de confusion avec l'extravagance folle d'un introverti psychédélique qui lui va comme un gant. Padre Padrone me fait danser, me fait vibrer, me rend terriblement heureux même si ce n'est pas toujours aussi drôle qu'on veut bien l'entendre. Je plongerai mille fois dans cette poésie si singulière, parfois douce (Viens dans ma vallée), parfois incisive (Burkinabé, Les rivières obscures !! magnifique) parfois enivrante et musicale (Minute Papillon) parfois démente (Dersou Ouzala - final explosif !!) et toujours ce verbe haut et juste accompagné de cette musique si souvent inclassable. Aucune mauvaise chanson sur ce disque loin des charts mais près du cœur de celui qui l'écoutera une première fois et qui n'en reviendra pas indemne. Je le lui souhaite. Parce que dans le genre album surprise qui mérite toutes les considérations qu'il reçoit depuis sa sortie, je cite : Padre Padrone ! Ecoutez-moi-ça, les mecs ! Les médias sont unanimes, ouais ! Et de l'opinion de votre serviteur, voici l'album du mois, tranquille, et les doigts dans l'nez celui de l'année aussi ! (parmi tant d'autres, mais il volera vraiment pas sa place).  


Tracklist
01 - L'homme heureux (avec JP Nataf)
02 - Le bruit de L'O
03 - Le Bègue du Klondike
04 - Hey Gus
05 - Mon Bel Adversaire
06 - Burkinabé
07 - Viens dans ma vallée
08 - Les Rivières Obscures
09 - Ce Vaccin
10 - Minute Papillon (Instrumental)
11 - Tout à la volée
12 - Dersou Ouzala

19 novembre 2021
Syncop’s Records