HK - Danser encore (2021)

Quand les choses commencent à devenir trop lourdes à supporter, voici un album que j'écoute pour apaiser les maux de cette vie.


Vous savez, les réformes, les élocutions, les débats, les spécialistes du dimanche, les juristes d'internet, les haines, la télévision, les pubs, le non-respect général, on veut bien essayer d'y échapper au maximum de tout ça mais ces toxines nous rattrapent toujours et ce malgré nous. Rébellion pacifiste, synthèse d'élégance sociale, six titres dont deux (fortes) reprises pour repeindre un peu plus notre quotidien de couleurs réconfortantes. C'est court mais c'est bon. J'ai commencé cette chronique dans le train, les écouteurs branchés sur Deezer, HK comme bande-originale de ce matin-là. Une pulsion, une envie, un besoin. Le soleil qui se lève est beau, et en traversant le hall de la gare, mon regard à croisé un jeune couple, corps contre corps dansant et apaisant l'atmosphère. Quelques secondes couplées à Dis-leur que l'on s'aime, dis-leur que l'on sème qui se joue dans mes canaux auditifs et dans mon âme, le tableau est merveilleux. Ces deux êtres ont mis de l'amour pour le reste de ma journée. Sans s'en rendre compte, ils ont semé autour d'eux et quelque chose en moi à pousser. Un bel exemple que nos beaux actes ont toujours une importance positive. Il y a aussi Danser encore, symbole d'une période peu ordinaire (aussi expressif que le Jeux de mains de Tiou) De ce titre je retiens les frontières qu'il a traversé avec tous ces flashmobs incroyables à travers le monde. J'adore vraiment ces vidéos, surtout celles plus ou moins spontanées, celles où madame et monsieur tout-le-monde dégagent une liberté contagieuse. La liberté d'ailleurs, HK la chante merveilleusement bien avec Toi et moi, ma liberté. Un titre qui pousse à se joindre à la farandole et chanter, chanter et bien plus que ça. Bomber le torse et tendre la main, pour son prochain, pour son semblable et faire naître des sourires, des yeux qui brillent autour de soi. La liberté d'être quelqu'un de bien, de planter des fleurs, de rallumer les étoiles et de mieux profiter ainsi de cette vie. C'est bien ça le plus important : de retenir ces promesses perceptibles qui se dégagent de ce petit mais grand disque qui marquera une époque pour longtemps, je pense, j'espère, je nous le souhaite. On devrait TOUS écouter HK régulièrement.


Tracklist

01 - Danser encore
02 - Dis-leur que l'on s'aime, dis-leur que l'on sème
03 - Laissez-nous travailler
04 - La non demande en mariage
05 - Le temps des cerises
06 - Toi et moi, ma liberté

09 juillet 2021
L'Epicerie des Poètes


www.hk-officiel.com

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)