La pluie qui tombe, de Daniel Darc

Quatre minutes trente cinq.
"Les regrets ça va droit au cœur et ça y reste jusqu'à c'qu'on meurt"

Hier, j'ai rêvé.
Quand je m'ennuie je rêve. Quand je flippe aussi. Mais j'aime la pluie qui tombe. J'aime la voir couler le long de la vitre, ou marcher dessous. Je m'en fout d'avoir les chaussettes mouillées, à vrai dire j'aime ça. La pluie c'est des larmes de nostalgie, il faut faire avec. Comme le temps qui passe, comme les gens qui partent. Putain de vie. Putain d'averse. Putain de larmes.

Hier, j'ai rêvé les yeux ouverts, les écouteurs dans les oreilles.
Daniel Darc mais diable ! J'aime tellement marcher sous la pluie vers ce soleil d'hiver, lui le printemps. J'ai toujours tout compris depuis ce crèvecœur déchirant. Bientôt vingt ans pour l'album foudroyant de beauté, et le temps qui passe et les regrets qui restent. Aujourd'hui, ça fait dix ans que l'écorché est parti, la lumière reste.

Les images se sont figées dans mon esprit.
Je suis trempé maintenant,
encore une fois.





Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)