Rienphobe, de Rodrigue

 

Tellement besoin d'aimer,
tellement besoin de se sentir aussi aimer,
tellement dansant,
tellement prenant,
tellement au cœur de l'actualité,
tellement vital,
tellement Rodrigue.

Le titre Rienphobe incarne un hymne à l'amour universel, célébrant la beauté de la différence, rejetant l'invisibilité et les catégories rigides, et cultivant l'empathie envers l'âme humaine, même dans ses aspects les plus sombres. Il s'agit d'un apprentissage continu transmis de génération en génération, une quête menée avec optimisme.

L'univers de Rodrigue est marqué depuis ses débuts par le thème du droit à la différence, du respect de la multiplicité et de la contradiction. Que ce soit à travers Le jour où je suis devenu fou avec ses mains aux couleurs variées, L'Entre-mondes et ses attractions musicales diverses, Spectaculaire Diffus avec son zèbre punk insoumis refusant de se conformer au blanc ou au noir, ou À Fuck Toute ~ À Love Toute qui interrogeait nos chemins sinueux jusque dans son titre.

Je suis rien
Je suis tout
Loin des clashs de l'air vicié
Toutes les couleurs équivoques
Les paradoxes en moi innés
Je suis toutes les clefs
Zébré, rayé, gribouillé à jamais
En friche, en taches mais je tâche
D'en faire une armée
Entre le fuck et le love
Y'a tout le monde tu le sais
Tant de cases à brûler
Rienphobes, c'est comme ça qu'on est nés
Avant d'être différents, des semblables, on était
Sans case, sans cage, sans gage, sans rage
Des yeux étoilés
Moi j'suis rienphobe
Moi j'suis rienphobe
Juste laisse-moi aimer

www.rodrigueweb.com

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #6

Les Cowboys Fringants - Pub Royal (2024)