Stupeflip - Parenthèse (2023)

Je n'ai pas vu le film pour lequel Julien Barthélémy, alias King Ju protagoniste de Stupeflip, a composé la bande originale du premier long-métrage de Bernard Tanguy mais, en écoutant cet album je m'en offre une très belle, de Parenthèse...


Là, assis dans le train, Opening résonne dans mes tympans. Je regarde le paysage défiler, les images viennent spontanément, je plonge dans mes propres histoires fictives orchestrées par cette musique stupéfiante. Avec 97% de titres instrumentaux, pas besoin de paroles pour ressentir cette immersion totale. Dans un style Pop-hip propre aux années 80, les émotions déferlent, je me laisse emporter par une chaleureuse nostalgie (des titres comme Parencool ou encore Alice's theme aident beaucoup pour cela). Ça sent les vacances de bord de mer, avec ses amours et ses plaisirs éphémères, le soleil qui brille, l'eau qui berce, la mélancolie estivale jusqu'à l’inévitable lourde sensation du temps qui passe...

Le film, sorti en 2013, raconte l'histoire d'un huis-clos à bord d'un voilier en Méditerranée, avec un groupe d'amis confrontés au sentiment de vieillir. Aucun matériel sonore n'avait été publié jusqu'à la célébration aujourd'hui de ce dixième anniversaire du film, c'est donc chose faite avec ces onze titres, tous très courts mais tous très bons ! Sans surprises quand on sait que c'est du lourd, que c'est de l'or ce qu'il y a dans le disque dur de Julien Barthélémy, qui fait des disques d'art qui seront des disques d'or ! Lui qui souhaitait s’exercer musicalement dans le septième art, cette expérience prouve qu'il était fait pour ça. 

L'élément inédit de ce projet, qui ne se trouve pas dans la discographie de Stupeflip, est la présence de l'orchestre de cordes d'Anne Gravoin, apportant une profondeur et une majestueuse puissance à un univers que nous, lapins, connaissons trop bien. Le réalisateur, mérite nos remerciements pour ce précieux cadeau musical et cette parenthèse réjouissante. Maintenant, je m'apprête à regarder le film.

Je pourrais marcher pendant des jours avec cette musique comme unique compagnon de route. C'est la bande originale d'un film, mais elle se transforme également en B.O de mon quotidien dès que je place mes écouteurs sur les oreilles. Encore une belle musique, comme celles qui m'aident à m'évader... Je ferme les yeux... Je suis là où Julien Barthélémy et Bernard Tanguy ont voulu m'emmener.

Tracklist
01 - Opening
02 - Don't want to cry anymore
03 - Parenthèse
04 - Parencool
05 - Olga's theme
06 - Tech vacances
07 - Alain's complaint
08 - Wilasi you again
09 - Italian serenade
10 - Interlude
11 - Alice's theme

08 septembre 2023
Dragon Accel / Modulor


www.facebook.com/stupeflip
www.rezinaprod.com/parenthese 

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

J'écoute L'algue bleue de Gérard Manset

Les Gitans - Mano Solo

J'écoute La balade sauvage de Nicolas Paugam

Les nouveaux clips du moment #6