Ridan - Le rêve ou la vie (2003)

Dans mes souvenirs il y a les murs décrépis et les graffitis colorés de ma ville du Sud. Dans cette chaleur autant visuelle, odorante que palpable, je me souviens de cet album d'un enfant de l'immigration à la croisée des chemins de deux mondes, l'un où la tradition se mêlait aux souvenirs de l'Orient et l'autre où la modernité rugueuse de Paris dessinait des horizons incertains. Tout pour plaire quand on à 20 ans.

Autrefois rappeur dans les sous-sols des quartiers populaires, Ridan avait troqué les beats agressifs pour des mélodies plus douces, plus humaines. Ses chansons étaient comme des fragments de vie, l'essence d'instants fugaces où la beauté se faufile entre les fissures du béton de nos putains de villes grises. Dix titres comme une peinture sonore de la vie urbaine. Chaque morceau était une petite chronique, une réflexion subtile sur les injustices sociales, les rêves brisés et les espoirs tenaces. L'humanité comme muse, chaque sentiment, chaque émotion était une note pour sa symphonie mélancolique.

Le rêve, Le quotidien, L'agriculteur, Demain, Le rêve ou la vie tout évoque les souvenirs d'un temps où l'utopie n'était pas encore ridicule. Les violons pleurent, le piano comme une lueur d'espoir perçant l'obscurité, l'accordéon apportant son lot de sourires, Ridan chantait la vie. Dans un style parlé-chanté c'était comme une conversation intime avec ceux qui l'écoutaient. Toujours à fleur de peau, la poésie amer. Il parlait d'exil, d'amours impossibles, de luttes quotidiennes avec une précision et une tendresse désarmantes.

Les chansons qui parlent de ma vie. De notre vie. Celles qui savent toucher les cœurs, de réveiller les consciences et de peindre la réalité avec les couleurs de l'émotion. Aujourd'hui, vingt ans ont passé. Rien n'a changé. Les murs décrépis sont toujours couverts de graffitis, c'est toujours aussi le bordel dans la vie, les visages sont marqués par la même fatigue, et les rêves semblent toujours aussi fragiles. Je me laisse bouffer par les commentaires de crétins sur les réseaux sociaux, je zappe vite quand je tombe sur les chaînes infos mais je ne peux échapper à l'anxiété de ce monde à la con. Alors quand je sors un peu la tête de l'eau, je réalise que quelque chose manque cruellement dans ce bourbier : Ridan.

Un geste et je monte le volume.
Je rêve encore



Tracklist
01 - Le rêve
02 - Le quotidien
03 - Laisse Béton
04 - L'agriculteur
05 - Demain
06 - Le rêve ou la vie
07 - Pauvre Con
08 - Woman (feat.Rebecca)
09 - Flic n'blues
10 - Partie de golf

05 janvier 2003
Sony Music


www.facebook.com/ridan.officiel

Commentaires

Les articles les plus consultés du moment

Le temps qui reste de Serge Reggiani

Les nouveaux clips du moment #8

Sidi Wacho - Habibi Sudaka (2024)

Leïla Huissoud - La maladresse (2024)

Gérard Manset - L'algue bleue (2024)