Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

11 mai 2016

Casablanca Drivers - Donde Estoy ?

La musique de Casablanca Drivers porte en elle des sonorités estivales qui inspire l'arrivée du soleil, un mojito à la bouche, les pieds dans le sable chaud, les ray-ban sur le nez et le corps en ébullition. Rien que ça. Parce qu'il y a beaucoup de chaleur dans ce deuxième EP. 


Mais je sens que les médias vont encore nous emmerder avec leurs tubes de l'été signé Indila ou Christophe Maé. L'horreur. Pire : ce bon nouveau cubain de Florent Pagny. Messieurs les programmateurs ou autres personnes qui décident avec des chiffres, cherchez donc un petit peu, regardez sous vos yeux et ouvrez vos oreilles, musicalement Red Man est le tube d'un été torride ! Et le paradoxe peut être drôle en plus, puisque la chanson aborde un thème peu commun dans le monde de l'écriture musicale. Que devient le Père Noël en dehors des fêtes de fin d'année ? Efficace introduction dans ce Donde Estoy ? franchement prometteur. 
Tout au long des cinq titres chantés en allemand, en anglais et même en espagnol, cette bande de potes corses - d'Ajaccio présentement et aujourd'hui installés à Paris - proposent un voyage musical durant lequel l’auditeur est invité à écouter amoureusement un feu d'artifice sensuel de pop, de rock et de garage. Tout ça modelé de mélodies californiennes à la chaude giclée psychédélique. Trop court ou trop bien, voir les deux à la fois, ce petit disque est bandant de vitamines. Deuxième carton avec La Ola, dont le clip est un bijou (à voir ici ou dans notre sélection de mai). Totalement irrésistibles par leur incursion musicale décontractée et bourrée de références sans pour autant avoir l'impression de tomber dans le déjà-entendu. La preuve, cet opus est composé de cinq titres pour cinq petites merveilles de compositions. Deverb profite pleinement de son côté mièvre pour, sans prévenir, appuyer sur une mélodie d’une juste et douce force. Ce morceau prouve que Casablanca Drivers à le mérite de sortir des sentiers battus et en plus de cela, surprend par une voix à deux visages. Celui de Joe Strummer dans le refrain et celui de Mick Jones dans les couplets. J'assume de dire que c'est The Clash Drivers ! Alors que The Shores Of Danger se promène sur une mélodie invoquant agréablement les Beach Boys, l’introduction du dernier titre Das Autobahn balance dans un rock progressif d’une émotivité plus grande que nature. La guitare est nuancée et les chœurs somptueux. Un dernier morceau enivrant sensation à la Bowie, vibrant sur le refrain accrocheur, et touchant par des synthétiseurs sombres qui amènent un zeste d’exotisme allemand qui se fond à merveille dans un ensemble où le minimalisme ne trouve pas trop sa place, parce que ce groupe si talentueux voit grand, jusque dans ses compositions et ses délires sérieux.


Casablanca Drivers c'est frais, c'est beau, c'est chaud, c'est fun et en plus c'est drôle. Mais avec un nom de groupe pareil qui fait référence au premier long métrage de Maurice Barthélémy, rien ne s'invente. Sauf qu'eux, à travers Donde Estoy ? se permettent de réinventer une pop contagieuse qui fait du bien.


Tracklist
1 - Red Man
2 - La Ola
3 - Deverb
4 - The Shores Of Danger
5 - Das Autobahn


facebook.com/casablancadrivers
casablancadrivers.tumblr.com

 
© since 2014
-->