Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

18 janvier 2017

Octave Noire - Néon

Une dimension et une envergure hallucinante, des envolées pour le meilleur et un synthé en apnée. Voilà une pop électro planante avec des lumières qui explosent de partout autour de moi à l'écoute de ce futur grand disque. 


Des complaintes extraterrestres en lévitation, c'est un peu ça. Un nouveau monde pour débuter et c'est le décollage tout en douceur avec tout ce qu'il faut pour s'envoler plus haut encore. Cosmique, magique, aérien, du limon qui crache... ce titre est un bijou dont on ne peut pas détourner l'écoute ou le regard, puisque même le clip est à la hauteur de la chanson. Un vrai chef d'oeuvre. Le souffle coupé, je n'ai qu'un mot qui me vient à l'esprit : Bravo !

"Cent millions d’années... Une seconde... Une éternité... Pour faire un monde"

Octave Noire c'est de la pop-électro personnelle, touchante, douce et belle. Des mélodies prodigieuses puis des mots qu'il dépose délicatement d'une voix sensible, sincère et délicate. La sainte nuit, comme pour confirmer l'enthousiasme du premier morceau, mais c'est surtout les envolées orientales de Belem Belem qui vont me coller les grands frissons. Clavier qui dégouline et batterie qui décolle sur de la pop qui transperce, calmement My hand in your hand arrive et je cède définitivement. Oui, cet album est grand. N’ayons pas peur des mots. N’ayons pas peur d’avoir le cœur emballé, la larme à l’ouïe. Dans un murmure au bord du fantasme, Octave Noire délivre des torrents de sentiments sur Tes yeux, tes mains, tes lèvres et on touche la grâce, c'est follement beau, romantique à mort, connecté à notre cœur. Surtout quand dans une générosité remarquable, le trio étire sa musique pour quelques minutes de plaisir en plus, pour quelques savoureuses minutes. Un autre titre qui fait tilt est La neige en été. Le volume à fond, dès la première note, je me retrouve aspiré et englouti par un tourbillon pop qui me fait penser à l'élégance d'Etienne Daho et la fougue de Jacques Higelin. Néon est un de ces albums qu'on écoute un verre de vin à la main, lorsque la nuit nous envahie. Et pour une fois un beau néon, qui clignote au plafond et qui brille d'ingéniosité. On se couchera avec The shapes, l'âme joyeuse et l'esprit rêveur. Un morceau épilogue qui résume bien ces neuf titres passés avec Octave Noire, artiste passionné et contagieux. J'ai pas envie d’atterrir.


N'hésitez surtout pas à vous jeter sur Néon. Foncez les yeux fermés dans l'univers d'Octave Noire, un kaléidoscope d’ambiances qui va vite devenir indispensable dans votre discographie autant que dans votre vie.


Tracklist
01 - Un nouveau monde
02 - La sainte nuit
03 - Belem Belem
04 - My hand in your hand
05 - Tes yeux, tes mains, tes lèvres
06 - La neige en été
07 - L'envol
08 - Sur un tube disco
09 - The shapes

20 janvier 2017
Label Yotanka


 
© since 2014
-->