Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

5 mai 2017

Café Bizarre

Deux légendes majeures ont bouleversé la culture mondiale en 1992. Quentin Tarantino montait les marches du festival de Cannes en espérant qu'une palme l'attendait sur le dernier palier, tandis qu'à Paris, l'indie-pop donné naissance à un nouvel enfant : Café Bizarre

Personnellement, si cette année-là Pulp Fiction m'a éveillé au cinéma, j'ai été royalement sauvé de l'envahissante génération Dance Machine par un clip où le chanteur hurlait "Aqui para nosotros...". Une sacré influence qui m'a fait prendre conscience qu'il existait d'autres routes musicales passionnantes comme Radiohead, The Smashing Pumpkins ou même David Bowie. Pourquoi je parle d'eux ? Parce que ces chemins pris jadis, font qu'aujourd'hui je plonge avec un bel enthousiasme dans le nouvel album de Café Bizarre. Là, j'y retrouve cette même pop que je ne peux me refuser. Bon j'avoue une chose, quand j'ai reçu la proposition pour découvrir l'album mon cœur s'est scotché net sur la pochette. Oeuvre signé Julien Mauve, dont je suis admiratif dans mon autre vie de photographe amateur. Un artiste que l'on peut également croiser sur Break musical avec l'album de Part-Times Friends... Comme quoi, le monde est petit. Trop petit pour la pop de Café Bizarre en tout cas, et sa musique sans frontières influencée très 90's. Tantôt mélancolique, tantôt agitée, dix morceaux de première qualité loin d'être de premier prix. Parce que ces guitares acérées titillent avec la Palme d'Or de la pop pénétrante, parce que cette voix, ces chœurs titillent mes oreilles jusqu'à caresser là où ça fait du bien.


C'est un très beau disque qui vient de paraître, rempli de très bons bonus, dans lequel je me suis laissé convaincre sans sourciller. Mélodies, voix, production, de très haute qualité. Inlassablement, le nouvel album de Café Bizarre repasse pour un énième tour. A écouter, écouter, écouter en boucle... 

Tracklist
Face A
01 - Please hit me
02 - All you really wanted
03 - Handsome boyz
04 - Youth is fake
05 - You should know
Face B
06 - Monster
07 - Fucking times
08 - Do what i do
09 - Let this mess behing
10 - Come back

21 avril 2017
Autoproduction

www.facebook.com/CafBiz
www.cafebizarre.bandcamp.com

avatar
isa
8 mai 2017 à 12:36

Une critique enthousiaste + un morceau sympa à écouter, suffisent pour que j'ajoute ce Café bizarre à ma liste d'artistes à découvrir. A suivre, donc...
(au moment où j'écris ça un autre titre démarre, qui me plaît moins que le premier... mais je poursuis l'écoute :)

Reply
avatar
isa
8 mai 2017 à 13:10

J'ai donc poursuivi l'écoute. J'aime un peu moins Handsome Boyz et Come back, le reste est sympa à écouter, même si je n'en ferais pas des folies (oui bon moi hein... je suis plus chanson française, trop sensible aux textes... donc forcément. A croire que je ne suis pas une vraie fan de musique en fait. En anglais je suis plus fan de folk et de tout ce qui est tout en douceur.) Mais ça s'écoute bien en tous cas.

Reply
 
© since 2014
-->