Avec un casque sur les oreilles, c'est mieux.
__________________________________________________________________________________________________

15 mai 2017

Dimoné - Epris dans la glace

Qu'on se le dise, Dimoné est l’un des artistes les plus pertinents, poétiques et forts de la chanson française de ces dernières années. Qu'on se le dise, s'attaquer à l'écriture d'une chronique sur une œuvre de Dimoné, c’est comme affronter le froid neigeux du Québec. Il faut avoir les mots beaux comme une aurore boréale et surtout, il faut avoir de quoi écrire pour que l'éloge soit artistiquement à la même hauteur que le talent du chanteur.


En janvier dernier, l'artiste écrivait sur son site : « Le Québec m’oxygène l’imaginaire, en plus d’aller y jouer régulièrement à toutes les périodes, comme prochainement où les frimats sont au climax, j’ai la chance d’y avoir enregistré le 5 titres Epris dans la glace.» Une bonne nouvelle. Deux ans après Bien hommé mal femmé, le Montpelliérain reprend la plume d'une main et le micro de l'autre pour nous offrir un EP délicieux qui annonce un album pour début 2018. En attendant, l’EP me provoque rapidement une certaine admiration avec son premier titre La grande allée, et cette voix magnétique dont je ne peux m'empêcher de la rapprocher à celle du grand Bashung, ce phrasé qui distille une poésie impeccable, directe, puis ces mots que l'on écoute attentif. Soigneusement attentif même, parce que c'est comme ça et pas autrement. Les textes de Dimoné pourraient être des poèmes qu’on lirait en vers. Il nous entraîne avec lui en balade sur Sainte-Catherine (je suppose) dans La grande allée, cette immense avenue dans le quartier gay, poumon de liberté et de tolérance à Montréal... Dimoné nous parle de distance déchirante avec Lyon, puis un peu taquin, remet en cause l'autorité qui finalement ne sert à rien dans Celui qui t'a puni l'a fait. L'artiste aime nous entraîner dans des histoires tout autant sombres avec Les lignes bougent, qu'intime avec le séduisant Indigo où sa voix grave nous pénètre, nous éclabousse de verbes tranchants. Qu'on se le dise, Dimoné est l’un des artistes les plus pertinents, complets, élégants et forts de la chanson française de ces dernières années. Le renier, c'est faire offense à la poésie, à l'art qu'est la musique.


Epris dans la glace, le nouvel EP débarque à tout point nommer pour rappeler que la musique de Dimoné a un pouvoir fascinant : elle nous apprend à écouter et on aime terriblement ça. Quand un artiste émoustille un sens à ce point, je dis ouïe.

Tracklist
01 - La grande allée
02 - Lyon
03 - Celui qui t'a puni l'a fait
04 - Les lignes bougent
05 - Indigo

24 février 2017
Estampe


www.facebook.com/dimoneofficiel
www.dimonelesite.com

 
© since 2014
-->